La carte bancaire en maïs, c'est pour bientôt

Article mis à jour le 

Le Crédit Agricole se lance dans la carte bancaire écologique, fabriquée à base de maïs. Plus précisément, à base d'amidon de maïs. Cette innovation, annoncée mercredi 10 juillet 2013, est une nouvelle étape vers une consommation plus responsable du plastique d'une part, et une utilisation plus poussée des ressources naturelles.

Les cartes actuelles, fabriquées en PVC seront peu à peu remplacées par des cartes en PLA (acide polylactique), sorte de plastique dur résultant de la fermentation du sucre ou de l'amidon de produits agricoles tels que le maïs ou la betterave. La banque précise que l'amidon utilisé est issu de plantations naturelles et non d'OGM, marquant ainsi un véritable engagement dans la lutte pour une meilleure qualité des cultures.

Ainsi, la Carte Bleue verte sera gratuite pour les clients et remplacera, dans un premier temps, uniquement les cartes de retrait. Peu à peu, elle sera étendue à toute la clientèle pour qu'en 2017, la totalité des inscrits au Crédit Agricole détienne la carte en amidon de maïs – crédit comme retrait.

Si la nouvelle sonne comme un nouveau tournant, il faut savoir que ce matériau est déjà très répandu : il est, en effet, utilisé pour des produits en plastique comme des gobelets ou des assiettes, des sacs de courses ou des cabas, mais aussi dans le domaine pharmaceutique et médical (les vis, clous et implants utilisés pour stabiliser des fractures peuvent être fabriqués en PLA). Le consommateur ne verra donc aucune différence entre les deux cartes.

En 2017, la totalité des inscrits au Crédit Agricole détiendront la carte en amidon de maïs

Une campagne de recyclage

Enfin, des caisses de récupération de déchets seront mises en place sur territoire afin de récupérer les anciennes cartes bancaires. Celles-ci seront prises en charge gratuitement, et de façon sécurisée, précise la banque. En effet, constituées de fer et de plastique, elles ne doivent pas être jetées dans les poubelles "classiques", même détruites.

Aussi, le groupe Umicore, leader mondial du traitement des déchets métalliques et électroniques, s'est vu confier la mission du recyclage des cartes. Les matériaux récupérés pourront ensuite être réutilisés dans d'autres domaines.

Une première tentative de collecte est d'ores et déjà lancée dans 6 caisses régionales de France : Alsace-Vosges, Aquitaine, Centre-Est, Centre-Loire, Côtes d’Armor, Nord-Midi-Pyrénées. Selon les résultats de ce test, la collecte pourrait être étendue à 2014.

Sources : Crédit Agricole ; écorelais.com