Carte Vitale : de nombreux assurés radiés à cause d'une faille système

Article mis à jour le 

Ces derniers jours, les bornes de mise à jour des droits sur les cartes Vitale ne tournent pas rond. Suite à une faille du système informatique de la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam), plusieurs centaines de personnes se sont retrouvés rayés de la Sécurité Sociale.

Touché par l'épidémie de grippe ou de gastro entérite, vous vous empressez d'aller chercher le traitement prescrit par votre médecin à la pharmacie. Problème : le pharmacien vous indique que votre carte Vitale est en fin de droit depuis le 31 décembre et que vous ne pourrez plus bénéficier du tiers payant. Il n'est pas ici question de blague mais d'une faille système ayant touché de nombreux assurés de la Sécurité sociale lors de la mise à jour récente de leur carte Vitale.

Aussitôt après avoir pris connaissance du problème, les pharmaciens et caisses d'assurance ont alerté la Cnam. Cette dernière a ensuite donné son aval aux pharmaciens pour activer une procédure de forçage permettant aux personnes dont la carte est arrivée à échéance de profiter quand même du tiers payant. Si les assurés ne parviennent néanmoins pas à en bénéficier dans leur officine, la Caisse nationale d'assurance maladie conseille d'appeler le 3646.

Plus de 15 000 bornes installées en 2012

D'après l'Assurance-maladie, cette défaillance technique fait suite à la nette augmentation des bornes dans les pharmacies en 2012, comme l'a rapporté Le Parisien. De 3 714 officines équipées en janvier 2012, le total s'élevait finalement à 19 285 fin 2012. Tant et si bien que les demandes de mise à jour de carte Vitale sont passées de 52 à 71 millions en l'espace de deux ans.

D'après la Cnam, cet incident devrait être résolu d'ici le 25 janvier 2013.

Sources : Le Parisien, Le Monde, Cnam