Catastrophes naturelles : la facture risque de doubler prochainement

Article mis à jour le 

La facture relative aux catastrophes naturelles va doubler, pour les assurances
La facture relative aux catastrophes naturelles va doubler, pour les assurances

La facture liée aux catastrophes naturelles risque de flamber dans les 25 prochaines années. Cette prévision résulte d’une étude menée par l’Association française de l’assurance. Si le coût était de 48 milliards d’euros entre 1998 et 2013, il risque d’atteindre 92 milliards d’euros entre 2015 et 2040.

Le coût des catastrophes naturelles risquerait de doubler dans les 25 prochaines années, selon une étude réalisée par l’AFA. Le montant passerait de 48 milliards d’euros de 1998 à 2013 à 92 milliards d’euros entre 2015 et 2040.

Un surcoût de 44 milliards d’euros

Les assureurs prévoient un surcoût de 44 milliards d’euros pour la réparation des dégâts causés par les catastrophes naturelles dans les 25 prochaines années. L’étude réalisée par l’Association française de l’assurance impute 13 milliards d’euros de ce surplus au réchauffement climatique. Les submersions marines et la sécheresse figurent parmi les plus redoutées par l’AFA.

Des mesures de prévention et de protection

L’association invite les pouvoirs publics à prendre les mesures nécessaires pour prévenir les catastrophes naturelles et protéger la population. L’AFA explique dans son Livre blanc pour le climat que “malgré une incontestable mobilisation des pouvoirs publics pour améliorer la cohérence et l’efficacité des moyens de prévention contre les aléas naturels, les assureurs observent sur le terrain des insuffisances dans l’application concrète des politiques de prévention”. Ce n’est certainement pas un hasard si l’appel a été lancé en plein milieu de la COP21.

 

Sources : capital, 20minutes