Vacances : ce qu'il faut savoir avant de prendre l'avion

Article mis à jour le 

Infos pratiques pour prendre l'avion
Infos pratiques pour prendre l'avion

Les Français sont de plus en plus nombreux à partir à l’étranger pour les vacances d’été. Si l’avion est tout indiqué pour rejoindre les destinations lointaines, certaines précautions restent utiles pour garantir le bon déroulement du voyage.

Il est aussi indispensable de s’informer sur les règles régissant les voyages en avion avant d’embarquer. La connaissance des droits des voyageurs permet de réagir en cas d’imprévu.

Les précautions à prendre avant l’embarquement

La première chose à faire est de bien s’assurer d’être en possession des documents exigés par le pays de destination. Pour voyager au sein de l’espace Schengen, aucune formalité administrative n’est réclamée pour les ressortissants de l’UE. Il est cependant préférable de se munir de sa carte nationale d’identité ou du passeport pour les contrôles d’identité. Pour voyager hors de l’Union européenne, le passeport est obligatoire, mais la demande de visa dépend du pays de destination. Certains pays peuvent exiger la présentation d’un carnet de vaccination.

Il est aussi conseillé de vérifier l’état de la réservation. OK veut dire que la réservation est confirmée. En revanche, WT indique que la confirmation est en attente. Le sigle RQ indique que la réservation est en demande.

Le voyageur doit vérifier les règles applicables aux bagages, notamment les dimensions des bagages à main et le poids autorisé. Il en est de même pour le poids maximal autorisé des bagages en soute.

Le voyageur doit également imprimer son billet électronique qui lui permettra de justifier son vol retour auprès de la douane.

L’embarquement

L’enregistrement des bagages doit être effectué une heure avant le départ pour les vols intérieurs et 2 à 3 heures pour les long-courriers. Cette heure limite d’enregistrement peut varier en fonction des compagnies aériennes et des destinations. Certaines compagnies exigent la confirmation du vol retour au plus tard 72 heures avant le départ.

L’enregistrement est possible auprès des guichets de la compagnie ou via les bornes automatiques placées dans le hall de l’aéroport. Certaines compagnies proposent l’enregistrement en ligne 24 ou 48 heures avant le départ. Dans ce cas, les bagages sont déposés aux comptoirs dédiés à l’aéroport.

Les personnes à mobilité réduite peuvent bénéficier d’une assistance au moment de l’embarquement, du débarquement et pendant le vol. Cependant, elles doivent avertir à l’avance les compagnies de leurs besoins.

L’annulation du vol

Pour différentes raisons, le vol aller ou retour peut être annulé par la compagnie. Dans ce cas, la compagnie aérienne doit proposer au voyageur deux options : rembourser son billet dans un délai de 7 jours ou le réacheminer vers sa destination dans des conditions similaires.

Si le voyageur opte pour le remboursement, la compagnie ne prend pas en charge ses frais d’hôtel et de restauration. S’il choisit la deuxième option, ses frais d’hôtel, de transport et de restauration sont pris en charge par la compagnie aérienne jusqu’à son arrivée à destination.

Quelle que soit l’option choisie, le voyageur touchera une indemnisation forfaitaire dans les mêmes conditions que pour les retards.

Une indemnisation forfaitaire est versée au voyageur en fonction du retard et de la distance entre les aéroports de départ et de destination. Il touchera 250 euros pour un retard de plus de 2 heures sur un vol de moins de 1 500 km, 400 euros pour un retard de plus de 3 heures sur un vol de 1 500 à 3 500 km et 600 euros pour un retard de plus de 4 heures sur un vol de plus de 3 500 km. Si le retard ne dépasse pas les limites fixées, le voyageur n’aura droit qu’à la moitié de l’indemnité due.

Les retards

En cas de retard de son vol, le voyageur a droit à une assistance. Selon le cas, la compagnie aérienne doit lui fournir des rafraîchissements ou prendre en charge ses frais d’hôtel, de restauration et de transfert entre l’aéroport et le lieu d’hébergement.

Si le retard dépasse 5 heures, le voyageur a le droit de renoncer à son voyage et de demander le remboursement de son billet d’avion. Dans le cas d’un vol avec escale, il peut demander à être réacheminé vers son point de départ initial, et ce, gratuitement.

Pour les retards de plus de 3 heures, le voyageur a droit aux mêmes indemnités que celles perçues en cas d’annulation du vol.

Les bagages

Si ses bagages sont détériorés, le voyageur doit effectuer sa réclamation dans les 7 jours suivant leur réception. Ce délai passe à 21 jours si la réception est tardive. Le voyageur peut aussi demander le remboursement des produits de première nécessité achetés pendant la période d’absence de ses bagages. Il devra cependant présenter les factures. Si le voyageur ne retrouve pas ses bagages, il doit effectuer sa réclamation pour le retard dans un délai de 21 jours. Si ce délai est dépassé alors que les bagages ne sont toujours pas arrivés, ils sont réputés perdus. L’indemnisation du voyageur peut atteindre 1 330 euros.

En cas de litige, le voyageur devra privilégier le règlement à l’amiable en s’adressant au service clientèle de la compagnie. Il peut aussi s’adresser à la Direction générale de l’aviation civile ou à Médiateur Tourisme Voyage.

 

Sources: economie.gouv, routard