Ce qui change au 1er octobre

Article mis à jour le 

Prix du gaz, régions, APL... : ça change au 1er octobre !
Prix du gaz, régions, APL... : ça change au 1er octobre !

Comme chaque année, le mois d’octobre apporte son lot de nouveautés dans le quotidien des Français. Différents changements sont ainsi à prendre en compte depuis le samedi 1er octobre 2016 dans divers domaines tels que le transport, l’énergie, le logement ou la téléphonie.

Si le montant des pensions de retraite du régime général n’est pas revalorisé en raison du taux d’inflation négatif, plusieurs mesures entrent en vigueur à partir de ce mois d’octobre. Certaines sont réjouissantes pour les consommateurs, d’autres moins. On fait le point.

Les régions

Depuis samedi dernier, plusieurs régions ont fusionné et portent de nouvelles dénominations. Désormais, la Haute et la Basse-Normandie ne font plus qu’une : la Normandie. La Picardie et le Nord-Pas-de-Calais ont aussi fusionné pour donner les Hauts-de-France. L’Alsace, la Lorraine et la Champagne-Ardenne portent maintenant le nom de Grand Est. Le Midi-Pyrénées et le Languedoc-Roussillon forment l’Occitanie et la Nouvelle-Aquitaine est composée des anciennes régions Aquitaine, Poitou-Charentes et Limousin. La Bourgogne et la Franche-Comté ont également fusionné en Bourgogne-Franche-Comté tandis que l’Auvergne et les Rhône-Alpes deviennent Auvergne-Rhône-Alpes.

Le prix du gaz

Le 28 septembre dernier, la Commission de régulation de l’énergie ou CRE a annoncé une légère baisse des tarifs du gaz. Ainsi, les abonnés d’Engie et EDF verront leur facture de gaz de chauffage baisser d’environ 0,8%, contre 0,3% pour ceux qui utilisent cette énergie pour cuisiner. Les particuliers qui y ont recours pour cuisiner et chauffer l’eau bénéficieront d’une baisse des tarifs de l’ordre de 0,5%.

L’aide personnalisée au logement

Les conditions d’obtention de l’APL durcissent à compter de ce mois. Ainsi, le mode de calcul tiendra compte du Livret A, qui sera intégré au patrimoine. Le montant de l’APL sera donc revu à la baisse si la valeur du patrimoine du bénéficiaire dépasse 30 000 euros. En outre, les enfants des personnes assujetties à l’ISF ne pourront plus bénéficier de cette allocation.

La sécurité dans les trains

Désormais, les agents de sécurité de la RATP et de la SNCF pourront être armés. Cette mesure est prévue par la loi Savary votée le 22 mars dernier. Ce texte stipule que les agents en question doivent justifier d’une formation et d’une expérience d’au moins 5 ans ou d’un agrément de la préfecture de Paris. Cette mesure vise à prévenir les incivilités et les actes terroristes dans les transports publics. Les agents ont la possibilité de palper les voyageurs et de fouiller leurs bagages.

 

Sources : normandie-actu.fr, rtl.fr, lavoixdunord.fr

Cet article a recueilli 5 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : argent