Ce qui va changer au mois de juillet

Article mis à jour le 

Ce qui va changer au mois de juillet
Ce qui va changer au mois de juillet

Divers changements seront effectifs à partir du 1er juillet 2016. Ces nouvelles réglementations concerneront entre autres les fonctionnaires, les seniors, les automobilistes et la santé.

Les changements pour les particuliers

En ce qui concerne le domaine de la santé, à partir du 1er juillet, les professionnels pourront appliquer le tiers payant partiel aux personnes couvertes à 100% par la sécurité sociale (personnes atteintes d'une maladie longue durée, femmes enceintes...). La consultation médicale et les examens biologiques effectués dans le cadre d'une contraception deviendront gratuits pour les 15-18 ans. De plus, les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) devront fournir des prestations minimales à inclure dans leurs tarifs (restauration, animation...).

Vous ne verrez plus de 8h à 20h en semaine, dans Paris intramuros, de voitures immatriculées avant le 1er janvier 1997 et de deux roues antérieurs à juin 1999. La circulation de ces véhicules polluants sera interdite. Les automobilistes devront signaler à l'aide d'une petite pastille de couleur apposée sur leur pare-brise le niveau d'émission de leur véhicule. 

Dans un autre registre, les sites internet collaboratifs permettant aux particuliers de louer leurs biens ou de proposer leurs services à d’autres particuliers devront envoyer à leurs utilisateurs un récapitulatif du montant de leurs transactions.

Bonne nouvelle pour les accros au shopping : le premier grand magasin parisien, le BHV-Marais, sera, à partir du dimanche 3 juillet prochain, ouvert tous les dimanches !

Les changements pour les professionnels

Les travailleurs et les entreprises n'échapperont pas aux divers changements du mois de juillet 2016. Ainsi, l’indice qui sert à calculer la rémunération des fonctionnaires augmentera de 0,6% à compter du 1er juillet 2016. Une seconde augmentation de 0,6% est également prévue le 1er février 2017.

Le compte de pénibilité sera complété par plusieurs nouveaux facteurs comme les températures extrêmes, les postures pénibles ou encore les agents chimiques. Ainsi, les salariés travaillant dans ces conditions seront déclarés par leurs entreprises et engrangeront des points sur leur compte de pénibilité. Cela leur permettra notamment de travailler à temps partiel, de se former ou de partir plus tôt à la retraite !

Sources: service-public, editions-tissot, liberation.fr

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : vie quotidienne