Les céréales complètes permettraient de protéger le cœur

Article mis à jour le 

Une équipe de scientifiques américains a conclu dans une étude que les céréales complètes ont pour effet de limiter les risques de pathologie cardiovasculaire. Ainsi, manger du pain, des pâtes, du riz et autres céréales conçues à l’aide de grain entier réduiraient par exemple l’infarctus.

Faut-il consommer davantage de céréales complètes pour prévenir l’infarctus ? La réponse est oui, si l’on en croit une étude menée par des chercheurs américains et rendue publique via le Journal of the Americain Medical Association. Résultat : en pratique, le fait de consommer des céréales complètes, à savoir des pâtes, du riz, du pain et autres céréales concoctées avec du grain entier, permettrait de réduire la mortalité relative aux pathologies cardiovasculaires.

Dans le détail, les scientifiques ont passé au crible deux études ayant suivi 74 341 femmes de 1984 à 2010 et 43 744 hommes de 1986 à 2010. À noter que l’ensemble de ces personnes ne présentaient aucun signe de cancer ou d’une quelconque maladie cardiovasculaire au départ.

Mieux vaut consommer des céréales complètes au quotidien

Or, les scientifiques ont observé qu’à mesure que ces personnes mangeaient des céréales complètes, celles-ci limitaient leur risque de mourir, et ce surtout de maladies cardiovasculaires, sans mettre de côté les facteurs tels que l’IMC, l’âge ou la consommation de tabac. Conclusion : le fait de consommer 28 grammes de céréales complètes au quotidien serait suffisant pour réduire la mortalité de 5 %, et le nombre de décès relatifs à des pathologies cardiovasculaires de 9 %.

Cependant, rien n’a permis de démontrer que la consommation de céréales complètes permettait d’abaisser les risques de mortalité relatifs au cancer. Quoi qu’il en soit, cette étude montre bien que les recommandations diététiques actuelles favorisant la consommation de céréales complètes pour mieux lutter contre les pathologies chroniques sont efficaces.

Sources : lexpress, pourquoidocteur, lci