Le cerveau résout des problèmes complexes durant notre sommeil

Article mis à jour le 

Le sommeil permet-il à notre cerveau de résoudre des problèmes complexes ?
Le sommeil permet-il à notre cerveau de résoudre des problèmes complexes ?

Une étude menée par le professeur de psychologie cognitive Padraic Monaghan révèle que l’expression “la nuit porte conseil”est plus juste qu'on ne l'imagine. Cette dernière souligne que le cerveau est en effet plus actif durant le sommeil, et aide à résoudre des problèmes complexes.

Repos et  sommeil sont plus salutaires pour l’Homme qu'on ne le pense. D’après les observations réalisées par des chercheurs de l’Université de Lancaster, le cerveau travaille en effet plus la nuit, permettant ainsi de résoudre des problèmes qui semblaient insolubles durant la journée.

Ce qui se passe pendant la nuit dans notre cerveau

L’étude menée par le professeur Padraic Monaghan a surtout porté sur l’activité du cerveau durant le sommeil. Son postulat s’est basé sur le transfert des informations qui se produisent entre l’hippocampe, siège du stockage des événements récents, et le néocortex, zone où les souvenirs à long terme sont conservés.

À partir de ces hypothèses, l’équipe de recherche a mis en place des groupes de bénévoles à qui elle a donné des énigmes à résoudre. Le problème consistait à mettre en lien trois mots distincts, puis d'en trouver un quatrième qui puisse également être relié aux autres. Des énigmes simples et faciles ont été confiées à des groupes qui devaient se pencher sur le sujet le matin et fournir une réponse le soir. Les autres groupes ont hérité de problèmes plus complexes qui leur ont été annoncés le soir. Ils devaient fournir une réponse le lendemain.

En partant du postulat et des données récoltées, le professeur Padraic Monaghan et son équipe ont pu observer que les groupes ayant eu à résoudre les énigmes les plus complexes réussissaient à fournir de bonnes réponses le lendemain.

Le sommeil permet-il vraiment de résoudre des énigmes ?

Les observations menées à l’Université de Lancaster corroborent les études antérieures ayant mis en lumière le fait que le sommeil favorise la réflexion et la résolution des problèmes. Toutefois, cette nouvelle recherche a été incapable de déterminer si le sommeil a permis la résolution de l’énigme. Difficile en effet de savoir si ce dernier n’a fait qu’éclairer des aspects de la situation que la personne ne pouvait appréhender durant son réveil. De nombreuses autres analyses devront donc être menées pour éclaircir ce mystère.

 

Sources : biznews, huffingtonpost

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : santé