Cet iPhone dispose d’une semaine d’autonomie, avec sa pile à hydrogène

Article mis à jour le 

Une société a mis au point une pile à hydrogène offrant à l'iPhone 6 une autonomie d'une semaine... - copyright ExtremeTech
Une société a mis au point une pile à hydrogène offrant à l'iPhone 6 une autonomie d'une semaine... - copyright ExtremeTech

Vous en avez sans doute déjà fait les frais : les smartphones actuels souffrent d’une faible autonomie. Or, la société Intelligent Energy a utilisé la pile à hydrogène pour remédier à cette limitation. Subtilité qui permettrait de ne recharger son appareil électronique qu'une seule fois par semaine.

Par le passé, la société britannique Intelligent Energy avait déjà conçu des piles à combustible à hydrogène pour les taxis londoniens, notamment à l'occasion des Jeux Olympiques de 2012. Mais celle-ci vient d'adapter ce procédé à un iPhone 6, et ce, sans que le design du smartphone n'en soit pour autant modifié. Ou presque, puisque seule la partie arrière a été repensée pour permettre l'évacuation de la vapeur d'eau et de la chaleur.

Pour ce faire, la firme a mis au point une fine cellule de recharge capable de se loger dans la structure du smartphone, le tout sans altérer la batterie rechargeable. L'appareil est ainsi capable de tenir 7 jours avant de nécessiter une recharge. Recharge qui s'effectue via la prise jack, améliorée pour l’occasion.

 

Cette invention verra-t-elle le jour ?

Selon de Directeur Général d'Intelligent Energy, la commercialisation ne sera possible que dans quelques années. La recharge du prototype se passe en effet comme pour un briquet à gaz. Pour autant, la compagnie britannique envisage d'équiper prochainement les appareils dotés de ce système, et ce, avec des cartouches jetables.

Pour l'heure, la société commercialise des piles à hydrogène externes. Affichées au prix de 200 euros, elles doivent être rechargées auprès d'un magasin spécialisé. En ce qui concerne le projet iPhone 6, ni Intelligent Energy ni Apple n'ont déclaré travailler en partenariat. Reste maintenant à savoir s’il sera possible d’abaisser les coûts et d’en optimiser l’utilisation.

 

Sources : begeek, phonandroid