Pourquoi le changement d'heure est-il si controversé ?

Article mis à jour le 

Changement d'heure
Changement d'heure

Le changement d’heure serait néfaste pour notre santé car il perturberait notre horloge biologique. Ses effets seraient comparables à ceux d’un décalage horaire.

Daniel Neu, responsable du laboratoire du sommeil au CHU Brugmann, en Belgique, compare les perturbations dues au changement d’heure à celles d’un léger décalage horaire. Certaines personnes mettraient plus de 10 jours pour s’adapter à l’heure d’hiver.

Les pendules sont reculées d’une heure lors du passage à l’heure d’hiver, à la fin du mois d’octobre. Or, la production d’hormones, le rythme cardiaque, l’humeur, la mémoire, la vigilance et le cycle éveil-sommeil sont calés sur notre horloge biologique suivant un cycle de 24 heures, qui est lui-même influencé par l’alternance du jour et de la nuit.

Le changement d’heure s’opérant à la fin du mois de mars serait encore plus désastreux. Publiée dans le New England Journal of Medecine, une étude réalisée en 2008 faisait même état d’une augmentation du nombre de crises cardiaques dans les 3 jours ouvrables suivant le passage à l’heure d’été.

Des perturbations du rythme sommeil/veille résultent des troubles de la santé qui sont  pointés du doigt. C’est ce qui est reproché à la pratique encore existante du travail en 3-8, 4-8 ou 5-8, système de roulement qui oblige l’employé à enchainer des horaires décalés changeant tous les deux jours ou toutes les semaines, par exemple 05h – 13h, 13h – 21h, puis 21h – 05h. Cette pratique fréquente dans les usines et dans les entreprises de transport est pourtant identifiée comme une cause de maladies cardio-vasculaires et d’accidents vasculaires cérébraux.

 

Sources : medisite, planet

Cet article a recueilli 3 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : conseils santé