Ce chat à double face reste un mystère pour la science

Article mis à jour le 

Vénus, le chat "double-face"
Vénus, le chat "double-face"

Non, il ne s’agit pas du chat du super méchant “Double Face” du film Batman. Non, ce chat n’a pas subi de chirurgie plastique pour ressembler à l’une de ses idoles, Scrappy, le chat atteint de vitiligo, ou Frank and Louie, celui qui est né avec deux têtes. Vénus est juste une femelle féline avec trois couleurs de fourrure différentes. Sa face possède une coloration double, parfaitement symétrique, mêlant un profil noir et un profil roux.

L’apparence hors du commun de cette chatte “Ying Yang”, visage noir d'un côté, roux de l'autre, repose sur une particularité génétique exceptionnelle, qui n’a pas encore livré tous ses secrets.

On pensait avoir tout vu ou presque avec Grumpy cat, le chat le plus grincheux d’Internet, ou Pauly, le chat à six pattes. C’était sans compter Vénus, le nouveau spécimen félin qui vient bousculer le podium des chats les plus bizarres de la planète. Cette femelle est spéciale, car elle possède une "double face". Une moitié de son visage est entièrement noire alors que l'autre moitié est rousse. Même ses yeux sont différents : un œil jaune/vert côté noir, et un œil bleu côté roux. En la voyant une fois de droite, puis une fois de gauche, on est persuadé qu’il s’agit de deux animaux différents. De quoi laisser la communauté scientifique perplexe !

Un chat à trois teintes

Le pelage de Vénus est un mélange de poils noirs, de poils roux, et de poils blancs avec des marques tigrées. Cette description correspond à celle d’une chatte torbie. D’après la revue Sciences et Avenir, seules les chattes peuvent présenter un pelage de cet aspect (impossible pour un chat). Le gène O qui donne la couleur rousse se trouve sur le chromosome sexuel X. Ainsi, une chatte (XX) est en même temps rousse et brune quand un de ses deux chromosomes X possède le gène O et l'autre non. Un chat mâle (XY), sauf mutation génétique exceptionnelle, ne pourra être que soit roux, soit noir.

Malgré tout, l’aspect particulier de Vénus est extraordinaire et les généticiens ne parviennent pas encore à s’accorder sur les raisons exactes de cette singularité. Selon Leslie Lyons, professeure à l'Université de Californie citée dans le Daily Mail, il s’agit d’un phénomène aléatoire traduit par l’activation spécifique et simultanée de cellules à pigment noir d’un côté de la tête de l’animal et de cellules à pigment orange de l’autre côté, jusqu’à leur rencontre au milieu de son corps. Pour sa part, Virginia Papaioannou, professeure à l'Université Columbia, ne partage pas cet avis. Elle pense que Vénus résulte de la fusion de deux embryons. Seuls des échantillons de la peau de Vénus pourraient aider à séparer le vrai du faux.

 

Sources : sciencesetavenir, maxitendance

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : animaux