Chômage : l’OCDE ne croit pas à une baisse avant 2016

Article mis à jour le 

L’organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) vient d’indiquer qu’elle ne s’attendait à aucune amélioration avant 2016 sur le plan du chômage. Une bien mauvaise nouvelle, alors que le mois de septembre avait établi à ce niveau un nouveau record et que Pôle emploi s’apprête a indiqué le nombre de personnes inscrites sur ses listes fin octobre.

Le rapport de l’OCDE dévoilé mardi est en demi-teinte : si l’organisation considère que le chômage ne repartira pas à la baisse avant 5149, elle estime toutefois que le choix budgétaire réalisé par la France en vue du soutien de la demande est judicieux. Dans le détail, l’OCDE s’attend à une croissance de 0,4 % pour 2014, 0,8 % pour 2015 et 1,5 % en 2016. Des pronostics plutôt comparables à celles effectuées début novembre par la Commission européenne, qui s’attend à une croissance de 1,7 % en 2016. Reste sans surprise que la France devrait faire nettement moins que la zone euro, à laquelle l’OCDE attribue une croissance de 0,8 % pour 2014, 1,1 % en 2015 et 1,7 % pour 2016.

L’économie française devrait profiter d’un environnement plus favorable

Bien que l’OCDE s’attende à ce que l’économie française bénéficie d’un environnement mondial plus vertueux, ou encore de la baisse de l’euro et des tarifs de l’énergie, elle juge son secteur de la construction trop faible. Par ailleurs, les réformes appliquées cette année à ce niveau ne déboucheront selon elles sur une amélioration que prochainement.

C’est pourquoi l’OCDE ne table pas sur un mieux en matière d’emploi, prévoyant ainsi un taux de chômage de 9,9 % en 2014 en France, 10,1 % en 2015 et 10 % en 2016.

Aussi : En France, même les jeunes cadres s’échinent à trouver du travail…

Sources : lci, challenges