Pas sûr que l'e-cigarette soit une bonne solution pour arrêter de fumer…

Article mis à jour le 

Selon une étude américaine récente, la cigarette électronique ne serait pas une solution efficace pour arrêter de fumer.

Les vapoteurs, à savoir les utilisateurs de la cigarette électronique, ne seraient pas plus nombreux que les autres fumeurs à arrêter le tabac, d'après une étude menée aux États-Unis et publiée par le Journal of the American Medial Association (Jama). Un résultat qui vient corréler les précédentes recherches sur la question, qui avait jusqu'à présent conclu que cette cigarette, non encadrée par les autorités américaines, ne présentait aucun avantage pour renoncer au tabac. Pourtant, comme le soulignent les chercheurs à l'origine de l'étude, les fabricants continuent d'affirmer le contraire.

Pour mener à bien leur recherche, les scientifiques ont interrogé 949 fumeurs en Californie, parmi lesquels 13,5 % ont indiqué avoir cessé la cigarette dans l'année.

Pas de ralentissements, voire moins que la moyenne

Comme le fait remarquer l'Université de Californie à San Francisco, les utilisateurs de cigarettes électroniques, qui pour rappel émettent une vapeur aromatisée avec plus ou moins de nicotine, n'auraient pas été plus nombreux à arrêter de fumer, au contraire.

Toutefois, seuls 88 des 949 participants à l'étude utilisaient des cigarettes électroniques, parmi lesquels 9 (soit 10,2 %) ont cessé la cigarette. Pas de quoi distinguer réellement, donc, une véritable tendance… Reste que les données des chercheurs viennent cependant renforcer les autres études estimant que la cigarette électronique n'amène pas les fumeurs à renoncer davantage au tabac.

Pour les chercheurs, une réglementation serait nécessaire pour interdire aux fabricants de faire de la publicité vantant son efficacité lorsqu'il s'agit d'arrêter de fumer.

Quoi qu'il en soit, la cigarette électronique est moins nocive et plus écolo que sa consœur traditionnelle…

Sources : rts.ch, lesechos, jama.jamanetwork