Les cigarettes électroniques seraient plus cancérigènes que le tabac

Article mis à jour le 

Certaines des vapeurs absorbées par les vapoteurs seraient plus cancérigènes que celles provenant directement d’une cigarette classique, selon une étude japonaise. Les scientifiques à l’origine de cette dernière n’ont toutefois pas encore donné leurs conclusions définitives.

Les cigarettes électroniques sont-elles plus cancérogènes que le tabac classique ? La question se pose depuis la publication d’une étude réalisée par l’Institut national de la santé publique, au Japon, jeudi 27 novembre. D’après cette dernière, dont les conclusions ne sont cependant pas définitives, les vapeurs de cigarettes électroniques renfermeraient parfois davantage de substances cancérigènes que le tabac. Les chercheurs pointent notamment la présence de formaldéhyde (formol), d’acroléine, de glyocal, d’acétaldéhyde ou de méthylglyoxal  - parmi lesquels des composés connus pour favoriser les cancers.

Dans le détail, les scientifiques affirment avoir identifié une marque – non citée – comportant un niveau de formaldéhyde parfois dix fois plus élevé que celui d’une cigarette traditionnelle. Comme le met en évidence le chercheur supervisant l’étude, Naoki Kunugita, ce résultat n’est néanmoins pas constant et atteint son point culminant lors d’une surchauffe de la cigarette électronique.

L’OMS très circonspecte concernant les cigarettes électroniques

Rappelons que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a conseillé cet été d’interdire la vente de cigarettes électroniques aux mineurs, de même que leur usage au sein des lieux publics fermés. Dans la même logique, l’OMS a appelé les détaillants et vendeurs à retirer les mentions selon lesquelles ces dernières s’apparentent à une aide au sevrage tabagique, d’ici à ce que des études fournissent des données sérieuses sur la question.

3 milliards de dollars (contre 2 en 2012), c’est la somme découlant actuellement des ventes mondiales de cigarettes électroniques sur une année. Un montant qui pourrait s’élever à 10 milliards d’ici 2017.

Aussi : Oxford Dictionary : après "selfie" en 2013, quel est LE mot de 2014 ?

Sources : bfmtv, challenges