Combien de minutes de marche pour éliminer un hamburger ?

Article mis à jour le 

Plutôt qu'indiquer le nombre de calories sur les étiquettes des produits, ne serait-il pas plus judicieux de spécifier l'exercice physique nécessaire pour les brûler ? Voilà une question pertinente qui pourrait servir à éclairer les consommateurs autrement qu'en leur donnant le volume de mauvaises graisses contenues dans les cinq Pépitos qu'ils viennent de dévorer. Car une chose est sûre : il y a peu de chance que l'étiquetage actuel nous amène à abandonner les fameux biscuits chocolatés pour nous saisir d'une poire.

Grâce à l'étiquetage nutritionnel, obligatoire sur l'ensemble des produits industriels, tout un chacun est aujourd'hui en mesure de savoir combien de calories se glissent dans un pot de Nutella. Fort bien, mais cette information a-t-elle une véritable incidence sur les habitudes des consommateurs ? Sur le site Npr., la journaliste Nancy Shute exprime son doute sur la question en indiquant qu'être informé qu'une portion de "cette délicieuse Chunky Monkey ice cream" fait 300 calories et représente 18 grammes de gras ne l'arrêtera pas pour autant. Et d'ajouter : "si je savais qu'il me faut 1h20 de marche rapide pour éliminer ces calories, sans doute que j'y réfléchirai à deux fois".

Cette supposition ne ferait aucun doute selon Ashlei James, une étudiante de la Texas Christian University citée par Npr. Pour étayer ces dire, la chercheuse explique avoir mesuré ce que les gens mangeaient lorsqu'on leur propose des menus donnant des indications sur le temps nécessaire pour éliminer les calories de chaque plat. Ensuite, cette dernière a comparé son résultat avec un menu dans lequel aucune information n'est donnée.

Résultat : les menus ne comportant pas ou comportant le nombre de calories n'ont eu aucun effet sur le choix des participants, âgés de 18 à 30 ans. À l'inverse, les personnes ayant eu accès au temps de marche nécessaire pour éliminer tel ou tel plat ont commandé et mangé considérablement moins que les autres. Selon Meena Shah, professeur enseignant la nutrition à la Texas Christian University, il est primordial que les consommateurs soient dans un avenir proche conscient de l'exercice nécessaire pour éliminer les calories relatives aux aliments gras.

Un cheeseburger = 2 heures de marche

Il parait donc évident que les gens réfléchiraient davantage s'ils savaient que les calories contenues dans un plat nécessitent 1 à 2 heures de marche pour être brûlées. Si une femme met en moyenne 2 heures pour brûler l'ensemble des calories d'un cheeseburger, reste que tout un chacun ne les élimine pas à la même vitesse, métabolisme oblige. À noter que l'expérience menée par Ashlei James n'est pas une première : en 2011, un article de Npr évoquait déjà une étude qui avait consisté à ajouter des étiquettes sur des bouteilles de soda avisant les consommateurs du temps nécessaire pour brûler tout le sucre contenu à l'intérieur.

Les chercheurs de l'Université John Hokins avaient alors montré que les adolescents étaient plus susceptibles de se tourner vers l'eau grâce à l'étiquetage. Comment expliquer de tels résultats ? Pour Sarah Bleich, enseignante à la Bloomberg School of Public Health, les minutes de jogging ou de marche mentionnées sont perçues comme négatives par les consommateurs. Moralité : la mise en parallèle d'une donnée aussi abstraite que les calories avec une activité du quotidien aussi concrète que la marche leur semble inconsciemment plus éloquente. Reste à savoir si une révision de l'étiquetage pourra prochainement voir le jour et ainsi changer le comportement des consommateurs.

Sources : Npr, Calorie Count, Quand l'appétit va, Los Angeles Times