Comment devenir réserviste ?

Article mis à jour le 

Comment devenir réserviste ?
Comment devenir réserviste ?

Face aux attaques répétées des terroristes sur le sol français, Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, a appelé  les Français qui le souhaitent à rejoindre la réserve opérationnelle. Les réservistes viennent renforcer les effectifs de la police, de la gendarmerie ou de l’armée.

Apparue en 1872 sous la Troisième République, la réserve a subi des modifications suite à la suppression du service militaire intervenue en 1977. Les réservistes effectuent les mêmes missions que les militaires et peuvent porter les grades de soldat, sous-officier ou officier.

La réserve de l’armée

Pour intégrer la réserve opérationnelle de l’armée, il faut avoir la nationalité française et être agé de 17 à 30 ans pour l’armée de l’air et 17 à 35 ans pour l’armée de terre. Le candidat doit également justifier des aptitudes physiques requises. Il doit notamment suivre la formation militaire initiale du réserviste ou FMIR pendant 13 jours, dont 5 consécutifs, au sein d’un régiment. Il apprend ainsi les règles régissant l’armée, la manipulation des armes et certains gestes de secourisme. À la fin de sa formation, le réserviste est évalué par les chefs de groupe au cours de plusieurs épreuves. S’il réussit les tests, il obtient son diplôme de réserviste, son béret et l’insigne de son arme. Il devient ainsi un soldat du rang.

À son intégration, le volontaire signe un contrat de 1 à 5 ans. Les soldats d’appoint sont appelés en moyenne pendant 25 jours par an pour renforcer l’armée dans la surveillance du territoire ou à l’occasion de missions à l’étranger. Dans la pratique, un réserviste peut s’absenter pendant 5 jours ouvrés par an sans que son employeur puisse s’y opposer, à condition d’avoir déposé un préavis d’un mois. Il touche 54 euros par jour de service, mais son solde évolue en fonction de son grade et de son ancienneté.

Les plus âgés peuvent intégrer la “réserve citoyenne” pour apporter bénévolement leur aide. D’une moyenne d’âge de 50 ans, 3 800 volontaires mettent aujourd’hui leurs compétences au service de la Nation. Ils occupent pour la plupart des postes à responsabilité. Les réservistes appartenant à cette catégorie ne portent pas l’uniforme, mais ils reçoivent un grade à titre honorifique.

La réserve de la Police et de la Gendarmerie nationale

Il est aussi possible de rejoindre la réserve opérationnelle de la Police nationale. Le candidat doit avoir entre 18 et 65 ans. Il ne doit pas avoir été condamné à une peine criminelle ou correctionnelle et jouir pleinement de ses droits civiques. Le réserviste suit une formation de 10 jours dans une école de police, sauf s’il est recruté pour son expertise. Dans ce cas, une journée de formation suffit. Selon ses disponibilités, il sera sollicité pour des missions d’une durée maximale de 30 jours par an. Sa rémunération dépend de ses compétences.

Pour intégrer la réserve opérationnelle de la Gendarmerie, le candidat doit avoir entre 17 et 30 ans. Il est obligé de suivre une formation militaire de gendarmerie de 15 jours ou une préparation militaire de 30 jours et intégrer une unité de gendarmerie. À la fin de sa formation, le réserviste reçoit un certificat d’aptitude au tir lui permettant de tenir une arme. Il porte le titre d’agent de police judiciaire adjoint. Les réservistes de la gendarmerie peuvent servir pendant 90 jours et perçoivent un solde moyen de 89 euros par jour.

Sources : rtl.fr, lefigaro.fr, nouvelobs.com

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : vos droits