Comment LinkedIn s’apprête à contrôler l’authenticité de votre CV

Article mis à jour le 

Le réseau LinkedIn va faire la chasse aux CV truqués - shella scarbourough / Flickr CC.
Le réseau LinkedIn va faire la chasse aux CV truqués - shella scarbourough / Flickr CC.

LinkedIn a dernièrement déposé un brevet dans l’optique de développer un outil capable de vérifier l’exactitude des Curriculum Vitae de ses utilisateurs. Une décision assez logique lorsque l’on sait qu’environ 30 à 40 % de ces derniers seraient en partie maquillés…

Parce qu’il n’est pas toujours évident de différencier le CV honnête de sa contrefaçon,  le réseau social professionnel LinkedIn a décidé de mettre au point une technologie servant à débusquer les menteurs. Pour l’heure, selon une information du site offre-emploi.info, le groupe a déposé un brevet de 82 pages nommé "Interactive Fact Checking System".

Le système en question devrait en pratique être à même de s’assurer de la véracité des données en croisant celles-ci avec d’autres sources sur le web. Seront notamment recoupées les informations présentes sur les moteurs de recherche, les messageries ou encore les réseaux sociaux. Le fait de fournir une information trompeuse sera alors signalé à l’utilisateur par mail. LinkedIn souhaite ainsi conserver son titre de leader mondial sur les réseaux professionnels.


30 à 40 % des CV seraient déguisés

D’après Fabrice Coudray, directeur du cabinet de recrutement Robert Half, pas moins de 3 à 4 CV sur 10 seraient fallacieux. Des tromperies volontaires qui toucheraient notamment le parcours académique ou encore le niveau linguistique.


Sources : lefigaro, offre-emploi.info