Comment trouver une nounou à la dernière minute ?

Article mis à jour le 

Panique à bord, votre baby-sitter vient de vous fausser compagnie pour assister au concert de Bryan Ferry. Mieux encore : pour fêter la rentrée, votre patron vient d'organiser une réunion de dernière minute à 19h. Pour faire face à ces imprévus, voici quelques astuces qui pourraient bien vous sortir d'affaire.

FamiHero, le site qui trouve une super nounou en 20 minutes chrono

FamiHero, c'est un nouveau site au faux air de réseau social dont la particularité est de proposer un service "SOS baby-sitter" s'engageant à donner une réponse à votre requête sous quelques minutes. Pour l'heure, pas moins de 60 000 profils répartis partout en France sont enregistrés sur la plate-forme. Une application iPhone spécialement dédiée est d'ores et déjà disponible. Une bonne façon de trouver une nounou de confiance en quelques minutes, où que vous soyez.

Yoopies, le réseau social ultime pour dénicher une nounou

Depuis votre ordinateur ou votre smartphone, le site Yoopies, dont la particularité est de se présenter comme une plate-forme sociale de baby-sitting, vous permet de rechercher une nounou proche de vous, et ce où que vous soyez en France. Le petit plus de l'application : en vous connectant à Facebook et en vous rendant sur la page Facebook du site, vous pouvez accéder aux avis laissés par vos amis concernant les baby-sitters  auxquelles ils ont fait appel. À noter que les nounous présentes sur Yoopies sont certifiées.

Trouver une nounou à domicile sous quelques heures, avec l'agence O2

Intervenant dans pas moins de 5 000 communes en France, l'agence O2 s'engage à donner une réponse aux sollicitations par téléphone (02 43 72 02 02) sous 30 minutes. Pour épauler le service, une application mobile compatible iPhone et Android est disponible. Son nom : SOS kid O2. D'une manière générale, les retours sur ce service sont bons. Mais il est préférable de s'y prendre 4 heures à l'avance pour multiplier ses chances de trouver son bonheur. À noter que les prix sont variables d'un département à l'autre.

Dans la même veine, Babychou, où les tarifs sont fonction de la région et de l'âge de l'enfant, trouve une nourrice en 3 heures.

Mieux encore : Kidizen, qui intervient cependant uniquement à Paris et sa proche banlieue, dégotte la perle rare en 1 heure. Prix : 11 euros de frais d'agence, et 7,60 euros de l'heure.

Pour les plus fortunés, le service Baby Prestige, qui couvre uniquement Paris et la Côte d'Azur, fonctionne 24h/24 et 7 jours/7. À l'image de sa clientèle, habituée des grands hôtels, le tarif est salé : il faut compter 29,50 euros de l'heure.

Ne pas négliger les sites de petites annonces

En jetant un œil sur le site Séniors à votre service, où de jeunes retraités partout en France proposent entre autres de garder vos enfants, il n'est pas impossible que vous trouviez chaussure à votre pied. Et si tel n'est pas le cas, le site Aladom, spécialiste des services à domicile, propose une application mobile pour trouver une nourrice au plus vite parmi 6 000 profils. Sur le même principe, le site Peuplade couvre quant à lui 16 grandes villes françaises, et, à l'instar des deux autres, est gratuit.

Entraide entre parents

Et si vous pouviez faire garder vos enfants par des familles de votre quartier, à condition néanmoins de faire de même en retour ? C'est en tout cas ce que proposent les sites Bébé Nounou et Troctagarde. À noter toutefois qu'il est nécessaire de débourser 19 euros de cotisation annuelle pour le second.

En cas d'extrême urgence

Vous habitez Paris, Lyon, ou à l'Ouest de la France (du côté de Quimper, Nantes ou encore Tours) ? Alors sachez qu'en dernier recours, le site SOS urgences mamans permet de dépanner les familles de façon temporaire. Les frais sont variables et sont laissés à l'appréciation des familles. Du côté de Grenoble, enfin, Depann'Familles met en application un concept identique. Comptez 3,50 à 15 euros de l'heure.

Vous ne faites pas confiance à votre baby-sitter : pouvez-vous l'espionner ?

Les parents ont-ils le droit d'enregistrer la nourrice de leurs enfants à son insu ? Oui, car dans le cas d'une nounou, les parents sont dans une relation de travail. Et dans ce cadre, la loi stipule que l'employeur est autorisé à surveiller son employé. C'est ainsi qu'un certain nombre de baby-sitters n'ont pas pu invoquer le droit au respect de leur vie privée – celle-ci n'étant de mise qu'en dehors des heures de travail – après avoir été accusé de "violence volontaire". D'autre part, la loi française précise également que la notion de vie privée est mineure face à "l'intérêt supérieur de l'enfant".

Sources : social-sante.gouv, LeMonde, TerraFemina, Metro