Notre comportement (enragé) au volant expliqué par la science

Article mis à jour le 

Dingo sous l'emprise de la colère, une fois entré dans l'habitacle de sa voiture - copyright Disney
Dingo sous l'emprise de la colère, une fois entré dans l'habitacle de sa voiture - copyright Disney

Notre comportement change radicalement à la minute où nous nous mettons derrière le volant. Dès que nous nous glissons dans la circulation, nous devenons comme possédés par un être colérique qui se met à s'énerver contre tout et n’importe quoi. Comment s'explique une telle attitude ? La science apporte des éclaircissements sur ce point.

Souffrons-nous  tous du syndrome Dr Jekyll et de Mr Hyde une fois au volant ? Bon nombre de personnes ne se reconnaissent plus, une fois qu’elles se mettent au volant de leur véhicule. Pour calmer les esprits, la psychologue Camille Rochet explique ce phénomène.

 

En voiture, tous fous du volant ?

Selon cette spécialiste, tous les conducteurs se montrent agressifs une fois au volant. Cette réaction est due au fait qu’il est impossible de contrôler ce que les autres véhicules font. Aussi, il devient nécessaire de tout gérer soi-même. Cette pression constante combinée à l’envie de maintenir le contrôle sur leur environnement pousse les conducteurs à la colère. À cela s’ajoute la frustration née des petits soucis du trajet. Tous ces petits problèmes qui s’accumulent seraient donc la source de l’agressivité des automobilistes.

Toujours d’après Camille Rochet, le stress est à l’origine de cette face obscure qui se dévoile derrière le volant. Une fois dans leur voiture, les usagers de la route font preuve d’un certain égocentrisme. Ils sont tellement centrés sur eux-mêmes qu’ils s’attendent à ce que les autres comprennent leur empressement, ce qui n’est évidemment pas le cas. De ce fait, le stress des conducteurs ne cesse de croître, poussant à l’agressivité et parfois à la violence.

 

Source : huffingtonpost