Contester une amende radar par internet, c’est désormais possible

Article mis à jour le 

Panneau annonçant la présence de radars automatiques - copyright Micka13 / creative commons
Panneau annonçant la présence de radars automatiques - copyright Micka13 / creative commons

Depuis le lundi 23 novembre, il est possible de contester un PV constaté par radar automatique via Internet. Le site de l’Agence Nationale de Traitement Automatisé des Infractions (ANTAI) permet dorénavant ce cas de figure.

Il s’agit de l’une des applications du Comité Interministériel de la Sécurité Routière du 2 octobre 2015 : un site internet offre dorénavant la possibilité de contester une amende relative à un radar automatique. Alors que le ministère de l’Intérieur avait dernièrement œuvré pour faciliter le paiement des amendes, ce dernier vise désormais à simplifier leur contestation. À cet effet, un site offre cette possibilité : celui de l’Agence Nationale de Traitement Automatisé des Infractions (ANTAI).

Jusqu’à présent, il fallait envoyer un courrier recommandé (dans les 45 jours) intégrant un formulaire et des pièces administratives dédiées afin de contester une infraction. Or, le nouveau dispositif facilite largement la tâche, la rendant gratuite dans la plupart des cas de figure. S’il est donc bien question d’une économie du côté de l’usager, les coûts administratifs sont d’autre part plus faibles pour traiter les contestations.

 

La procédure de contestation par Internet de l’ANTAI

L’utilisateur doit choisir entre trois possibilités :

- Premier cas de figure : "ce n’était pas mon véhicule" si celui-ci a été vendu, cédé, volé, détruit ou était concerné par une usurpation de plaque d’immatriculation ;

- Deuxième cas de figure : "Ce n’est pas moi qui conduisais" lors de l’infraction ;

- Troisième cas de figure : "Je ne reconnais pas l’infraction", dès lors que cela concerne tout autre motif de contestation.

À noter que des justificatifs sont toutefois à transmettre en pièces jointes selon la situation. Enfin, remarquons que sur les 12,5 millions d’avis de contraventions transmis suite aux relevés des radars automatiques en 2014, 2,6 millions ont fait l’objet d’une contestation (21 % de l’ensemble).

Pour contester une infraction, c’est par ici.

 

Sources : lefigaro, flotauto

Cet article a recueilli 4 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : autoConso