Coupe du monde : 5 raisons de ne pas trembler (ou presque) face au Nigéria

Article mis à jour le 

Ce lundi, les Bleus affrontent les Super Eagles en huitièmes de finale. Et d'après les observateurs, tout porterait à croire que la victoire est à la portée de la France.

Depuis le début de la compétition internationale, l'équipe de France n'a eu de cesse de briller ou presque. Mais qu'en sera-t-il ce soir face au Nigéria ? Pour les spécialistes, la victoire semble déjà acquise. Voilà pourquoi.

Les statistiques sont formelles

Comme nous vous l'indiquions dans un précédent article, les Bleus n'ont jamais perdu de match en huitièmes de finale de Coupe du monde, et ce en trois présences. Mieux : l'équipe de France n'a même pas cédé un seul match à élimination directe en Coupe du monde depuis 1986 – c'était un 2-0 pour l'Allemagne.

Apkala, le buteur du soir, n'est pas là

Pour rappel, l'unique rencontre entre le Nigeria et la France date de 2009, il s'agissait alors d'un match amical de fin de saison où les Bleus ont perdu 1-0. Le match en question, selon les dires des observateurs, n'était pas mémorable et la France était alors en petite forme. D'autre part, le fameux buteur nigérian qui avait alors brillé, un certain Akpala, ne fait pas partie de la sélection nigériane cette année. Peu de chances, donc, que le Nigeria l'emporte cette fois.

L'attaquant vedette du Nigeria boit trop de caïpirinhas

Peter Odemwingie, le célèbre attaquant tu Nigeria, pourrait bien avoir des difficultés à tenir la cadence ce soir face à la France, et ce d'autant plus s'il arrive à moitié ivre sur le terrain. À noter que dans un récent tweet, l'ex Lillois avait fait ses excuses au sujet de ses fautes de frappe en pointant un abus de caïpirinha, le fameux cocktail brésilien qui fait un carton pendant ce mondial.

Dernièrement, le Nigeria n'a gagné qu'1 match sur 11 en Coupe du monde

Parmi ses onze derniers matchs de Coupe du monde, le Nigeria n'a gagné qu'une fois – ce qui est peu. Reste que cette victoire contre la Bosnie lui permet d'arriver en huitièmes de finale. Statistiquement, la prochaine victoire des Super Eagles ne devrait pas avoir lieu en Coupe du monde avant 2026, ce qui laisse une certaine marge.

Enyeama, le "mur" du Nigeria, n'est pas infaillible

En mai dernier, le milieu de terrain Blaise Matuidi est parvenu à déjouer le gardien du Nigeria pendant l'avant-dernière journée du championnat de France. La preuve que le gardien vedette des Super Eagles n'est pas invincible… Quoi qu'il en soit, le Nigeria semble néanmoins plus solide que les précédents adversaires de la France de cette Coupe du monde. Affaire à suivre.

Sources : leparisien, lepoint, lefigaro, 20minutes