Coupures, résiliations… Direct Énergie dans le collimateur du Médiateur

Article mis à jour le 

Dans un rapport rendu public mardi 3 juin, le Médiateur de l'énergie pointe un certain nombre de pratiques douteuses mises en œuvre par les opérateurs auprès de leurs clients en difficulté. Tour d'horizon.

Comme le met en évidence le Médiateur de l'énergie dans un rapport publié mardi et diffusé par Le Parisien – Aujourd'hui en France, Direct Énergie se placerait parmi les plus mauvais élèves parmi les opérateurs. Ainsi, 127 litiges ont été relevés pour 100 000 contrats en 2013. Un phénomène qui s'explique par la fâcheuse habitude de l'opérateur de couper l'électricité ou le gaz des clients en difficulté, et ce même quand ceux-ci ont validé un échéancier de paiement. Pire : un certain nombre de clients déplorent parfois des coupures de courant même lorsqu'ils ont payé leurs dettes. Enfin, d'autres expliquent que leur contrat a été résilié après coupure.

Reste que si Direct Énergie décroche le bonnet d'âne dans le rapport, des litiges ont aussi été observés chez d'autres opérateurs. 73 cas sur 100 000 contrats ont ainsi été par exemple relevés chez GDF Suez Dolce Vita et 45 pour 100 000 chez EDF. À noter que la moyenne sur l'ensemble des opérateurs est de 57 litiges.

Reste que le bilan dressé par le rapport n'est pas entièrement négatif puisque la fin de la trêve hivernale mi-mars n'aurait pas entraîné d'augmentation notable des coupures, comme le rapporte Le Parisien. Quoi qu'il en soit, le Médiateur de l'énergie a réclamé la mise en place d'un fournisseur de dernier recours en prévision de la future loi sur la transition énergétique, qui devrait être présentée à l'Assemblée nationale courant septembre.

Sources : leparisien, lci, moniteur