Cuisine en impression 3D : découvrez Food Ink à Londres

Article mis à jour le 

L'impression 3D au service de la cuisine !
L'impression 3D au service de la cuisine !

L’impression 3D va-t-elle révolutionner le monde ? Food Ink, le premier restaurant éphémère consacré à la cuisine en impression 3D, a ouvert ses portes à Londres fin juillet. Mais pour goûter à cette expérience originale d’un menu 100% 3D, présentée par ses créateurs "comme la plus grande expérience gastronomique futuriste", il fallait faire partie des "happy few". Seuls quelques VIP ont pu acheter le précieux sésame d’entrée à la table 3D.

La gastronomie du futur imprimée 3D

Chez Food Ink (encre alimentaire en français !), ne cherchez pas le Chef en cuisine. Ce restaurant unique, premier en son genre, est un laboratoire culinaire high-tech : tous les plats sont conçus sur ordinateur et "cuisinés" devant les clients par des imprimantes 3D.

Les repas sont programmés et calibrés sur ordinateur. Les ingrédients sont placés dans des machines puis fabriqués couche par couche par les imprimantes. Et quelques imprimantes assurent même la cuisson. Au menu, 9 plats de haute volée sont proposés pour la modique somme de 300 € : la gastronomie du futur n’a pas de prix !

Mais ce n’est pas tout car le concept de l’impression 3D est poussé jusqu’au bout : Food Ink imprime aussi en 3D son mobilier, sa vaisselle ou ses décorations de table.

Inventer le nouveau monde, comme un nouvel art de vivre technologique

Fondée par Antony Dobrzensky et Marcio Barradas, Food Ink se veut une entreprise "éclectique, futuriste et créative", avec un concept de dîners pop-up où une cuisine raffinée rencontre l'art, la philosophie et les technologies de demain. Son objectif est d’utiliser le langage universel de la nourriture comme un moyen original de faire connaître les possibilités infinies de l’impression 3D et des nouvelles technologies, qui vont changer notre façon de vivre.

Pour mener à bien ce projet, Food Ink a réuni une équipe internationale aux multiples talents : ingénieurs, designers, architectes, sans oublier des cuisiniers, comme les chefs Joel Castanyé et Mateu Blanch du restaurant La Boscana en Espagne.

Ouvert quelques jours fin juillet à Londres, après une première présentation du concept aux Pays-Bas en avril, Food Ink devrait entamer prochainement un tour du monde de la cuisine 3D. Prochaines étapes : Berlin, Dubaï, Seoul, Rome et Paris.

Sources : Le Monde ; Humanoïdes