Cuisine : ces spécialités à fuir à tout prix en vacances

Article mis à jour le 

Le poisson globe (ou Fugu) est très apprécié, mais nécessite une préparation spécifique indispensable pour être comestible.
Le poisson globe (ou Fugu) est très apprécié, mais nécessite une préparation spécifique indispensable pour être comestible.

Goûter aux spécialités locales est l’un des passe-temps préférés des vacanciers. Cependant, ce petit plaisir peut rapidement virer au cauchemar quand la cuisine du terroir est insupportable. Qui dit exotique ne veut pas forcément dire succulent ! Découvrez pourquoi.

Au Japon, il faut absolument goûter aux sushis ; en Italie, on fait un sort aux pâtes, etc. Toutefois, les bons petits plats locaux ne sont pas tous conseillés aux touristes à l’estomac fragile. Déguster un plat d’apparence normal et goûteux peut vite engendrer un passage d'urgence aux hôpitaux. Attention !

 

Les sushis de la mort

On le sait, le poisson est la base des sushis et des sashimis. Cependant, ce que les gourmets ignorent, c’est que, parmi les nombreuses variétés de poissons utilisées pour confectionner ce plat, se trouve le fugu ou poisson-globe, un animal des plus toxiques. Contenant de la tétrodotoxine, ce poisson nécessite une préparation minutieuse avant d’être consommé. Mal préparé, il libère la toxine, ce qui peut provoquer une attaque du système nerveux et la paralysie du corps conduisant à la mort. Au Japon, seuls certains restaurants spécialisés peuvent en servir. Faites donc attention en passant commande si vous ne souhaitez pas que vos vacances virent au cauchemar !

 

Le manioc chamboule tout

Le manioc est un aliment qui se consomme un peu partout à travers le globe. À consommer sous forme de farine ou de semoule, il peut également être mangé sous forme de tubercule. Et c’est là que se trouve le danger. Le manioc contient en effet une substance appelée glycoside cyanogène qui se dégrade durant la cuisson. La consommation de cette dernière entraîne de nombreux symptômes désagréables tels que la chute de la pression artérielle, l’accélération du pouls, des maux de tête, des étourdissements ou encore des vomissements.

 

Le fromage grouillant

Issu de la Sardaigne, le casu marzu, un fromage italien, est à éviter pour les âmes et les estomacs sensibles. Si ce dernier est un réel régal, certains ingrédients entrant dans sa composition font tourner de l’œil aux petites natures. Eh oui, le secret de la maturation de ce fromage réside dans… les nombreuses larves vivantes que l’on y introduit pour lui apporter plus de goût. Bien sûr, ces petits visiteurs gigotant sont à consommer avec le produit, mais certains ont la vie dure. C’est ainsi que certains gourmets se sont retrouvés avec des larves dans leur système digestif ! Résultat, pour ces derniers : des maux de ventre et des vomissements, avant que leur organisme ne rejette ces invités inopportuns.

 

Source : Bluewin