Découverte d’un gène de résistance aux antibiotiques

Article mis à jour le 

Un gène de résistance aux antibiotiques ? 
Un gène de résistance aux antibiotiques ? 

Des antibiotiques dits « de dernier recours » ont été déclarés inefficaces chez certains patients chinois. En cause : un gène de résistance qui aurait été développé spontanément par leur organisme.

L’étude du professeur et scientifique chinois Liu Jian-Hua qui a permis cette découverte a été publiée jeudi dans la revue The Lancet Infectious Diseases.

Ce sont les personnes atteintes de mucoviscidose ou en réanimation qui ont le plus souvent besoin des antibiotiques concernés par la résistance (les polymyxines), et c’est ce qui inquiète le professeur chinois à l’origine de la découverte.

Largement utilisée en médecine vétérinaire,  les polymyxines deviennent tout autant inefficaces sur les animaux. Liu Jian-Hua et ses collègues ont découvert chez des porcs d’élevage destinés à l’alimentation, une souche de colibacille résistante à la colistine et capable de se propager à d'autres souches bactériennes. Des bactéries résistantes à cet antibiotique ont également été retrouvées sur quelque 1300 patients hospitalisés dans deux provinces du sud de la Chine.

La découverte qui inquiète le milieu industriel alimentaire et médical ne concerne pour l’instant que la Chine. Afin d’éviter que la résistance ne se développe à l’échelle mondiale, l’équipe du professeur Liu Jian-Hua réclame la "réévaluation rapide" de l'utilisation de cette classe d'antibiotiques.

 

Source : La Tribune de Genève