Ce dentiste rachète aux enfants leurs bonbons d’Halloween

Article mis à jour le 

Un dentiste américain du nom de Chris Kammer propose aux enfants de racheter leurs friandises d’Halloween pour les envoyer aux soldats américains sur le terrain.

Le phénomène n’a pas de commune mesure avec son pendant français : aux États-Unis, les enfants reviennent de leur tournée d’Halloween avec une montagne de friandises nécessitant des semaines avant d’être complètement engloutie. Fort de ce constat, Chris Kammer, un dentiste américain, a eu l’idée de racheter une portion de ce stock. Une mission appliquée d’une part en vue de prévenir la santé bucco-dentaire des enfants, mais aussi pour envoyer les bonbons récoltés aux troupes américaines à l’étranger. À noter que le deal fixé par le dentiste est simple : 1 dollar pour 500 grammes.

Une opération qui rassemble 2 500 dentistes

Le programme en question, qui se nomme Halloween Candy Buy Back, est plus important qu’il n’y paraît puisqu’il couvre une bonne partie des États-Unis. Ainsi, près de 2 500 dentistes et orthodontistes y prennent part pour cette année. En pratique, chaque enfant doit simplement se rendre chez le docteur de son quartier pour lui apporter son excédent de friandises.

À noter qu’à l’origine, Chris Kammer a lancé l’opération seul dans la rue, avant de l’étendre à l’échelle nationale en 2007. Cette année-là, 300 professionnels étaient alors présents pour l’occasion.

Un moyen de booster le moral des soldats

Depuis les premières années d’existence, ce système a permis d’envoyer plus de 130 tonnes de bonbons à l’étranger, via la société Operation Gratitude. Outre les DVD, jeux et produits de soin, les troupes voient dorénavant arriver des bonbons pour chaque Halloween. Une façon, selon les tenants de l’opération, de donner un coup de pouce au moral des militaires, qui reçoivent en parallèle des lettres de remerciements de la part des enfants. Nul doute que la récolte devrait être au rendez-vous cette année, puisque les Américains ont dépensé 2,5 milliards de dollars dans les bonbons, selon NPR.

Sources : npr, metronews, radio-canada