Déodorant ou antitranspirant, lequel choisir ?

Article mis à jour le 

Que choisir entre un déodorant et un antitranspirant ?
Que choisir entre un déodorant et un antitranspirant ?

Pour lutter contre les mauvaises odeurs corporelles, le consommateur a le choix entre les déodorants et les antitranspirants. Pourtant, certaines études indiquent que les déodorants sont préférables aux autres produits.

Disponibles en spray, en stick ou encore en roll-on, les déodorants et les antitranspirants se situent au cœur d’un débat chez les spécialistes. Lequel des deux produits est le plus efficace et le moins dangereux pour l’utilisateur ?

Bien connaître leurs effets

Avant de choisir entre un déodorant et un antitranspirant, il est important de connaître parfaitement les actions de chaque produit. Le déodorant intègre parfois des antiseptiques et antioxydants dont le  but est d’empêcher l’apparition des micro-organismes responsables des mauvaises odeurs et de masquer les odeurs corporelles. L’antitranspirant est le plus souvent composé de sels d’aluminium empêchant la sueur de sortir du corps en épaississant la peau, d’où son nom.

Une fois les spécificités des deux produits mis à jour, il faut se pencher sur leurs composants. Si les antiseptiques des déodorants sont très prisés en cosmétique, les spécialistes craignent qu’une trop longue utilisation de ce produit favorise l’apparition de bactéries résistantes, et donc difficiles à éliminer. Concernant les antitranspirants et leurs sels d’aluminium, les spécialistes ne sont pas très optimistes. Peu utilisé en cosmétique, ce type de produit, tout comme la pierre d’alun qui est un autre dérivé de l'aluminium, est en effet toxique pour les poumons.

Quel produit privilégier ?

Toujours d’après les spécialistes, les déodorants ne présentent aucun risque pour les consommateurs à l'inverse des antitranspirants. Utilisés à long terme, ces derniers peuvent augmenter les risques de cancer du sein et d’Alzheimer. Le grand responsable de ces pathologies est l’aluminium. Considéré par les scientifiques comme un “perturbateur endocrinien”, cet élément bloquant la sudation perturbe le processus naturel de détoxification du corps. Ce qui entraîne des risques pour l’utilisateur.

Toutefois, les avis sont partagés sur l’implication des antitranspirants dans le développement du cancer et des maladies dégénératives comme l’Alzheimer. Certains spécialistes pensent que la présence constante d’aluminium dans l’environnement peut également aider au développement de ces maladies. Reste qu’au final, le déodorant l’emporte haut la main sur son rival.

 

Sources : huffingtonpost, lexpress

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : conseils santé