Les derniers smartphones Samsung affectés par une faille de sécurité

Article mis à jour le 

L'architecture processeur Exynos, qui équipe les derniers modèles de smartphones de la marque Samsung, fait l'objet d'une importante faille de sécurité, comme l'a révélé la communauté de développeurs Xda-developers. Cette dernière permet en effet à un pirate d'avoir la main sur l'ensemble de la mémoire de l'appareil en passant par une application piégée.

Les Samsung Galaxy S2, S3 et Note 2, sans oublier tous les smartphones et tablettes des autres marques comportant un processeur Exynos 4210 ou 4412, sont concernés par la faille de sécurité. Découverte par un membre du forum XDA-developers (surnom : alephzain), celle-ci permet à la base de "rooter" le Samsung Galaxy S3, autrement dit d'altérer son firmware (micrologiciel interne permettant à l'appareil de fonctionner correctement) sans passer par le logiciel Odin.  

Cette manœuvre offre notamment la possibilité d'overclocker l'appareil (manipulation ayant pour but d'augmenter la fréquence du processeur au-delà de sa vitesse nominale) ou encore d'y installer des programmes inédits. Revers de médaille : cette faille de sécurité rend accessible aux pirates le noyau et la mémoire de l'appareil.

Pour l'heure, les ingénieurs de développement de Samsung planchent sur un correctif. Toutefois, un membre du forum Xda-developers a d'ores et déjà mis en ligne un patch – non officiel – pour se protéger de la faille. Bien qu'aucune application pirate utilisant cette brèche n'ait pour le moment été signalée, la prudence s'impose pour les utilisateurs des Samsung Galaxy S2, S3 et Note 2.

Sources : Xda-developers et 01Net