Il y a bien deux chambres secrètes dans le tombeau de Toutankhamon

Article mis à jour le 

Le tombeau de Toutankhamon dissimulait effectivement deux chambres secrètes adjacentes
Le tombeau de Toutankhamon dissimulait effectivement deux chambres secrètes adjacentes

Mamdouh al-Damati, ministre égyptien des Antiquités, a déclaré jeudi 17 mars que la chambre funéraire du pharaon Toutankhamon à Louxor cache deux chambres secrètes. À savoir maintenant ce que ces dernières abritent.

Suite à une étude au scanner du tombeau du pharaon Toutankhamon par le spécialiste japonais Hirokatsu Watanabe, les choses se précisent. Le ministre des Antiquités d’Égypte révèle être certain “à 90%” de l’existence de deux cavités vides derrière les murs nord et ouest du sépulcre.

Cette quasi-certitude étaye ainsi la théorie de l'archéologue anglais Nicholas Reeves qui soupçonne depuis longtemps que l’édifice funéraire abrite un autre défunt : la fameuse reine Néfertiti. Son hypothèse soutient que le décès précoce et inopiné de Toutankhamon a obligé la réorganisation de la structure du tombeau, ce qui expliquerait les dimensions réduites et le plan similaire aux tombeaux des reines et de la sépulture de l’enfant-roi.

Mamdouh al-Damati, quant à lui, pense découvrir derrière les murs de l’édifice le tombeau d’une des épouses du pharaon Akhenaton, père de Toutankhamon, ou celui de l’une de ses filles.

Lors d’une conférence de presse au Caire, le ministre égyptien a souligné que les chambres ne sont pas totalement vides. Les radars ont en effet détecté la présence de matériaux organiques et métalliques. Il est cependant trop tôt pour savoir s’il s’agit d’une momie et d’un trésor. Pour collecter davantage de données, des opérations plus poussées seront menées à la fin du mois de mars.

Découvert en 1922 par l’archéologue anglais Howard Carter, le tombeau de Toutankhamon est resté intact, contrairement à ceux d’autres pharaons qui ont été totalement saccagés. 5 000 objets précieux y ont été découverts, dont la majorité est aujourd’hui visible au musée historique de la place Tahrir (musée égyptien du Caire). Une exposition de ces trésors est prévue en mai 2018 au Grand Egyptian Museum, un musée ultramoderne situé près des pyramides de Gizeh.

 

Sources : lefigaro, maxisciences

Cet article a recueilli 3 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : loisirs