Le diabète sera bientôt détectable grâce à votre smartphone

Article mis à jour le 

Quand votre smartphone vous indique si vous êtes diabétique ou non
Quand votre smartphone vous indique si vous êtes diabétique ou non

Les aiguilles sont désormais hors-jeu. Les smartphones suffiront prochainement à détecter les diabètes de type 2. Des chercheurs mexicains et américains ont mis au point cette technique révolutionnaire de dépistage.

Un appareil de prévention accessible à tous

L’invention a été présentée le 31 octobre dans une revue scientifique mexicaine, à quelques semaines de la Journée mondiale du diabète le 14 novembre prochain. Des chercheurs mexicains de la TEC de Monterrey et des scientifiques américains de l’Université de Houston ont développé un appareil destiné à détecter la présence de diabète de type 2 dans un échantillon de salive. Ce nouvel outil pourrait faciliter la vie des patients, mais aussi améliorer le dépistage des populations défavorisées. Plus un diabète est détecté tôt, plus ses complications éventuelles peuvent être évitées. Cette invention pourrait réduire les coûts médicaux pour la population et le gouvernement.

Un outil combinable à un smartphone

L’appareil fonctionne sans aiguilles, ce qui en réjouira plus d’un. Son mode d’emploi est simple : une micro-cartouche contenant un échantillon de salive est insérée dans un smartphone. Il lui suffit de quelques secondes pour indiquer si la salive analysée contient des traces de diabète. Si le patient est positif, le biomarqueur du diabète contenu dans la salive devient fluorescent sous l’effet d’une réaction enzymatique. "C’est aussi simple qu’un test de grossesse qui affiche les résultats en quelques secondes", explique le Dr Marco Antonio Rite Palomares, coordinateur du projet. L’appareil est encore en cours de développement, mais il pourrait bientôt être commercialisé pour le grand public.

Le diabète de type 2 touche 9 % d’adultes dans le monde et entraîne des millions de décès, selon les estimations de l’OMS en 2014. Cet appareil de dépistage pourrait contribuer à sauver des vies et améliorer la prévention de la maladie.

 

Sources Science et AvenirOuest France