Le diesel bientôt au prix de l'essence ?

Article mis à jour le 

Dans un avis prononcé le jeudi 18 avril, le comité pour la fiscalité écologique s'est dit en faveur d'un alignement du prix du diesel sur celui de l'essence.

Le diesel est-il en passe de devenir un carburant comme les autres ? C'est en tout cas ce que laisse présager l'avis rendu jeudi par le comité pour la fiscalité écologique, estimant qu'un alignement des règles fiscales de l'essence sur celles du diesel n'était pas à exclure. Aujourd'hui, le diesel représente pas moins de 60 % du parc automobile français et n'est taxé que de 0,65 euro par litre en moyenne, contre 0,86 euro pour l'essence.

Comme l'a indiqué le comité pour la fiscalité écologique, une telle différence est injuste et injustifiée compte tenu des coûts externes environnementaux. Pour rappel, le diesel est un important émetteur de particules fines, souvent à l'origine de pics de pollution dans de nombreuses villes. En outre, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) l'a classé comme "cancérogène certain" en juin 2012.    

Des mesures d'accompagnement pour soutenir les ménages

Or, si le gouvernement décide de suivre les recommandations du comité pour la fiscalité écologique, un "ajustement" fiscal pourrait être appliqué. Une façon pour l'État, comme l'a rappelé la Cour des comptes, de gagner 7 milliards d'euros. Pour autant, aligner le diesel sur l'essence pourrait avoir des répercussions non négligeables sur le budget des ménages. Bien conscient de cette limite, les associations environnementales espèrent que des "mesures d'accompagnement" pourraient être mises en place afin de transformer le parc automobile français.

Pour ce faire, ces dernières ont entre autres imaginé un "chèque vert" de façon à soutenir les ménages les plus pauvres. Son procédé est simple : une part des ressources dégagées grâce à l'alignement des carburants serait reversée aux populations les plus précaires par l'intermédiaire d'un "chèque vert", et ce pendant cinq ans. L'autre part de la somme réunie par cette économie servirait quant à elle à accompagner la transition énergétique dans le domaine de la mobilité, a indiqué le nouveau président de France Nature Environnement Bruno Genty.

En quoi pourrait consister la transition énergétique ?

Pour parvenir à une transition, il sera nécessaire dans un premier temps d'adapter le parc automobile et de financer des alternatives fiables et durables à l'automobile : c'est notamment le cas des transports en commun, du covoiturage ou encore des réseaux cyclables. Pour sa part, le député européen Yannick Jadot a invité à mettre en place une prime s'ajoutant au bonus écologique actuel en cas d'un véhicule peu polluant ou d'un remplacement d'une voiture diesel. Reste que d'ici à l'application d'un alignement Essence – diesel, la route est encore longue et le comité pour la fiscalité écologique devra encore s'armer de patience.

Sources : France Nature Environnement, Le Parisien, 20minutes, actu/environnement