Diesel : pourquoi il sera prochainement davantage taxé

Article mis à jour le 

Les prix du diesel devraient augmenter, suite au scandale Volkswagen
Les prix du diesel devraient augmenter, suite au scandale Volkswagen

Le scandale Volkswagen continue d’animer les débats. Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, a fait savoir que les taxes sur le diesel devraient prochainement augmenter. Elle prévoit également d’autres mesures pour inciter les automobilistes à investir dans des voitures propres.

Les récentes révélations sur Volkswagen auront certainement des répercussions sur le prix du diesel. Ségolène Royal a qualifié les pratiques de la firme allemande d’intolérables, laissant entendre que ce scandale ne sera pas sans conséquences.

 

Une augmentation des taxes sur le diesel

Pour rappel, Volkswagen a installé un logiciel contournant les normes antipollution sur 11 millions de ses véhicules diesel. Face à ce scandale, Ségolène Royal envisage une augmentation des taxes sur le diesel. Invitée sur le plateau de C Politique, la ministre de l’Écologie a affirmé qu’“on ne peut pas à la fois dire qu'il faut sortir du diesel et voir qu'il y a encore un avantage de 15 centimes de fiscalité.” Elle a également insisté sur la nécessité de programmer cette augmentation pour qu’elle soit “neutre pour le contribuable”.

 

Un système de bonus-malus pour récompenser les bons élèves

Lors cet entretien, la ministre de l’Écologie a aussi annoncé que la question serait soulevée avant les débats sur la loi des Finances 2016. Elle prévoit de programmer l’augmentation des taxes sur le diesel sur 5 ans et d’inciter les automobilistes à acquérir des voitures propres en leur accordant des bonus plus importants. “Si par exemple on met quelques centimes sur le diesel, il va falloir que ces centimes-là reviennent à l'automobiliste sous forme de bonus pour acheter des voitures propres, et notamment investir dans les voitures électriques”, a expliqué la ministre. Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d’EELV, demande l’application de mesures plus sévères. Parmi elles, la suppression des subventions accordées au diesel en 5 ans et l’interdiction de ce carburant d’ici 2025.

 

Sources : lefigaro, leparisien