Discrimination à l’embauche : le physique, toujours aussi déterminant

Article mis à jour le 

Quid des discriminations à l'embauche en France ?
Quid des discriminations à l'embauche en France ?

Un rapport révélé par le Défenseur des droits et l’Organisation internationale du Travail pointe les facteurs aujourd’hui encore déterminants dans la discrimination à l’embauche. Outre l’âge, le style vestimentaire et le poids ont encore une influence considérable.

Le Défenseur des droits et l’Organisation internationale du travail viennent de rendre public un rapport intitulé "Perception des discriminations dans l’emploi". L’occasion de noter que le poids et le style vestimentaire restent prégnants en matière de discrimination à l’embauche, juste derrière l’âge. Pour arriver à ce constat, une étude s’est penchée sur le cas de 998 demandeurs d’emplois âgés de 18 à 65 ans, d’octobre à novembre 2014.

Le baromètre indique ainsi que 8 chômeurs sur 10 estiment que leur apparence physique a un rôle déterminant sur le recruteur, et que le fait d’avoir un style vestimentaire et une corpulence "hors normes" est un frein à l’embauche.

 

Interdit par la loi, ce type de discrimination est difficile à prouver

Voilà quinze ans que le critère de l’apparence physique est un motif de discrimination expressément interdit par la loi. Mais en pratique, ce phénomène s’avère très complexe à prouver. Il n’empêche : 80 % des personnes interrogées observent que leur apparence physique pèse sur la décision du recruteur. Une discrimination à l’embauche basée sur l’apparence physique surtout vécue par les femmes, puisque 10 % de celles au chômage affirment l’avoir vécu, contre 6 % des hommes dans les mêmes conditions.

Ainsi, les femmes obèses indiquent avoir fait l’objet de discrimination près de 9 fois plus souvent que celles dont l’IMC se trouve dans la norme, et 4 fois plus que les femmes en surpoids. À noter que les femmes dont l’apparence est atypique affirment également être 8 fois plus discriminées pour leur apparence que les femmes au style plus décontracté ou classique.

 

Sources : lepoint, pourquoidocteur