Dosettes de lessive : attention aux accidents chez les tout petits

Article mis à jour le 

Face à la recrudescence des accidents liés aux dosettes de lessive liquide chez les jeunes enfants, la Direction générale de la Santé (DGS) tire la sonnette d'alarme. Pas moins de 7 500 expositions accidentelles et 10 4 cas graves ont en effet été enregistrés entre 2005 et 2012.

Soulignant l'augmentation importante des accidents relatifs aux dosettes de lessive liquide, la DGS a rappelé l'absolue nécessité de conserver tout produit ménager hors de portée des enfants. Entre 2005 et 2012, ont eu lieu pas moins de 7 500 expositions accidentelles à ces produits parmi lesquelles 104 cas graves.

Faire preuve d'une extrême vigilance avec les plus jeunes

Mardi, la DGS-ministère de la Santé a rapporté dans une note que les centres antipoison et de toxovigilance avaient enregistré une hausse importante des accidents liés aux dosettes hydrosolubles de lessive liquide chez les tout petits. Ainsi, les enfants de moins de 5 ans représentent 92 % des cas, parmi lesquels 7 % âgés d'à peine un an.

À tel point que les cas annuels d'expositions accidentelles à ce type de produit est à l'heure actuelle deux fois plus élevé que ceux relatifs à des lessives classiques. Ce phénomène s'expliquerait notamment par la croissance très rapide du marché des dosettes de lessive.

Des dosettes pris pour des bonbons

En pratique, les enfants les plus jeunes sont souvent attirés par la couleur de ces dosettes, qu'ils peuvent par ailleurs facilement placer dans leurs mains et leur bouche. D'autre part, l'enveloppe de la capsule, qui se fend une fois en contact avec l'eau, se rompt également avec la salive quand l'enfant le met dans sa bouche. Or, le liquide contenu dans ces dosettes est très dangereux pour la peau, et potentiellement corrosif si le contact dure.

Dans la plupart des accidents, l'exposition se fait de manière orale, oculaire ou cutanée. Et les symptômes sont alors soit digestifs, avec des vomissements, des irritations ou des lésions des muqueuses, soit oculaires, avec des conjonctivites notamment, soit respiratoires et cutanés.

Que faire en cas d'accident ?

Si votre enfant venait à rentrer en contact avec un tel produit, il est conseillé de rincer aussitôt et en abondance durant une dizaine de minutes la peau. Et si le liquide est rentré en contact avec la bouche, il est important de la nettoyer avec un gant de toilette ou un linge propre humide de manière à enlever un maximum de produit. Puis, pendant les deux heures qui suivent, il faut bien veiller à éviter les boissons mais donner à manger une compote, du pain ou des gâteaux afin d'absorber le produit et recouvrir la muqueuse digestive. En cas de problèmes respiratoires, contacter sans attendre le 15.

Enfin, si le produit en question a été en contact avec l'œil, il faut alors laver ce dernier avec de l'eau tiède, et ce même sous les paupières pendant dix minutes. Mais quelle que soit la situation, il est crucial de contacter un centre antipoison pour obtenir un avis médical sur mesure.

Sources : pourquoidocteur, franceinfo, europe1