De l'eau coule sur Mars : vers un voyage habité d'ici 2030 ?

Article mis à jour le 

La Nasa a affirmé avec une quasi certitude la présence d'eau sur Mars
La Nasa a affirmé avec une quasi certitude la présence d'eau sur Mars

La Nasa vient d’annoncer la découverte d’eau liquide sur la planète rouge. Ce qui relance aux yeux des scientifiques non seulement l’hypothèse de la vie sur Mars, mais également la possibilité de voyages habités dans un futur proche.

C’est désormais officiel : de l’eau coule bien sur Mars, comme l’a annoncé la Nasa lundi 28 septembre. Pour étayer ses propos, l’agence spatiale américaine a évoqué des indices irréfutables attestant  la présence d’eau liquide salée sur la planète rouge. Cette découverte a été précisée dans la revue Nature Geoscience par des scientifiques américains et français. Parmi les preuves en leur possession prouvant la présence d’eau : des signes de sels minéraux "hydratés" aperçus grâce à des traces sombres sur la surface martienne.

Outre la désormais quasi-certitude quant à la présence d’eau sur Mars, les chercheurs disposent dorénavant d’informations inédites leur permettant de mieux comprendre la planète rouge. Si la quête d’une forme de vie sur Mars est plus que jamais ravivée, la possibilité d’un voyage habité sur la planète rouge est dans toutes les têtes.

 

Une preuve obtenue grâce à Mars Reconnaissance Orbiter

C’est grâce à l’appareil de la Nasa Mars Reconnaissance Orbiter qu’ont été dévoilées les informations nécessaires à cette découverte. Disposant d’un spectromètre, ce dernier a en effet placé Mars sous un nouveau jour. Dorénavant, les chercheurs ne voient plus seulement cette planète comme un endroit sec et aride.

Il n’empêche que cette présence d’eau n’est pas encore suffisante pour avancer l’hypothèse de la vie sur Mars. D’abord parce que la température doit pour cela nécessairement être équilibrée, mais également parce qu’une gravité suffisante et une atmosphère sont indispensables. Reste qu’un certain nombre de bactéries sont en mesure de se développer et de se multiplier dans de tels environnements, par exemple en Antarctique, comme le met en évidence Francetvinfo.

Quant à savoir si un voyage sur Mars sera prochainement possible, les scientifiques en sont convaincus. L’ancien astronaute John Grunsfeld juge ainsi que Mars dispose des ressources nécessaires. Tandis que les scientifiques de la Nasa pronostiquent le premier voyage habité à l’horizon 2030.

 

Sources : liberation, lesechos