Eau potable : de nombreuses communes dépassent les seuils en polluants

Article mis à jour le 

La fondation France Libertés et le magazine 60 millions de consommateurs viennent de publier la première carte des dérogations aux normes de qualité de l'eau potable en France. Cette dernière fait suite au lancement de l'opération vérité sur le prix de l'eau, initiée en mars 2012.

À l'aide des données fournies par la Direction générale de la santé (DGS), France Libertés et 60 millions de consommateurs ont mis au jour l'existence de plus d'un millier de dérogations aux normes sanitaires de l'eau potable. Réparties à travers pas moins de 419 communes, celles-ci ont été comptabilisées au cours de l'automne 2012. À noter que ces dérogations, renouvelables deux fois, sont attribuées par les préfets pour une durée de 3 ans.

D'une manière générale, l'eau des collectivités concernées dépasse les seuils limites en nitrate, arsenic, atrazine, glyphosate, et en bien d'autres polluants. Évidemment, dans ce cas, l'eau est non conforme pour les consommateurs.

Néanmoins, comme le souligne le Journal de l'Environnement, la réalité pourrait largement excéder ces chiffres. Ainsi, la Bretagne ou encore l'Oise – au même titre qu'une cinquantaine de départements – n'ont pas une seule dérogation à leur actif. À l'inverse, la Seine-et-Marne renferme à elle seule plus de 30 % des mesures.

Pour consulter la carte des dérogations aux normes de qualité de l'eau potable, rendez-vous à cette adresse.

Sources : 60 millions de consommateurs, France Libertés, Le Journal de l'Environnement