Ebola : le gouvernement se dit "prêt à faire face" à toute propagation

Article mis à jour le 

Questionnée au sujet d’Ebola sur France Info, Marisol Touraine a indiqué que le risque zéro n’existait pas. Toutefois, la ministre de la Santé a ajouté que la France était d’ores et déjà prête à traiter d’éventuels cas de malades.

À l’heure où la péninsule ibérique redoute la prolifération du virus sur son territoire, quels sont aujourd’hui les risques de voir arriver le virus en France ? À cette question, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, s’est voulue réconfortante ce mercredi matin sur l’antenne de France Info. Tout en rappelant que le risque zéro est à exclure, celle-ci a souligné qu’aucun malade n’était à l’heure actuelle présent dans l’Hexagone. Et de préciser que cela ne veut pas dire pour autant qu’il n’y aura pas de cas à l’avenir. Quoi qu’il en soit, le gouvernement serait déjà mobilisé pour y faire face.

Ebola, loin d’être aussi contagieux qu’une grippe

La ministre a par ailleurs expliqué que les hôpitaux étaient déjà prêts à accueillir des malades et à les isoler en conséquence. De fait, tout serait à l’heure actuelle en place pour éviter au maximum que ne se propage la maladie à d’autres personnes.

Et de rappeler qu’une infirmière de Médecins sans frontières (MSF) touchée par le virus en Afrique de l’Ouest a déjà été soignée en France avec succès. Par ailleurs, toute inquiétude au sujet de la contamination de la maladie serait à exclure, selon la ministre. À l’inverse d’une maladie comme la grippe, Ebola s’attrape en effet par un contact avec des fluides corporels, et la contagion n’est de mise qu’à partir du moment où les symptômes se font sentir.

Aussi : Ebola est (beaucoup) moins contagieux qu’on ne le pense

Sources : franceinfo, journaldesfemmes