Echec au bac : quelles possibilités s'offrent à vous ?

Article mis à jour le 

Vous avez consulté vos résultats et, horreur, malheur, vous ne validez pas l'épreuve. Pour certains, une seconde chance est attribuée à travers les rattrapages. Pour d'autres, c'est terminé, les notes sont trop basses. Cependant, sachez que rater son bac n'est pas synonyme de rater sa vie. Il existe de nombreux diplômes qui le remplacent, le contournent et même des secteurs pour lesquels il n'est pas nécessaire.

Avant toute chose, réfléchissez à ce que vous désirez faire entre avoir coûte que coûte votre bac, le contourner et aller étudier ou vous mettre directement à travailler. Voici les clefs et les démarches à effectuer si vous n'avez pas obtenu votre diplôme, que vous hésitez encore ou ne savez pas comment faire.

Consulter ses copies

Plusieurs raisons peuvent expliquer une mauvaise note et les erreurs peuvent aussi survenir du côté de l'administration, même si cela est très rare. Cependant, si vous souhaitez consulter vos copies, vous le pouvez à certaines conditions :

- vous disposez de 3 jours après la proclamation des notes pour demander un exemplaire de votre copie au centre d'examen ;

- ce délai passé, vous devez adresser une demande à votre rectorat, par voie postale (ou, pour les aca­dé­mies de Créteil, Paris et Versailles, à la Maison des Examens). Vous avez un délai d'un an maximum. Au-delà,  les copies sont détruites ;

- vous aurez ensuite 2 options : soit vous serez convoqué sur place pour les consulter, soit vous les recevrez chez vous.

Contester ses notes : faire appel

Contre toute-attente, vous découvrez une erreur dans le comptage des points ou une injustice notoire et flagrante. Vous pouvez alors faire un recours.

La note peut être changée s'il s'agit d'une erreur matérielle : mauvaise retranscription lors de la mise en ligne (5 au lieu de 15) ou erreur de comptage des points de la copie.

Sachez cependant que les recours n'aboutissent quasiment jamais : le jury ne revient pas facilement sur sa décision. Malgré cela, si vous estimez que vous êtes vraiment victime d'une injustice, n'hésitez pas. Pour ce faire, adressez-vous au recteur de votre académie par voie postale.

Redoubler : est-ce une bonne chose ?

À chacun sa voie, mais redoubler n'est en aucun cas une mauvaise chose. Il faut savoir qu'un redoublement n'est pas un échec en soi, c'est une nouvelle chance de mieux réussir. Tant et si bien que 3 redoublants sur 4 obtiennent leur diplôme la seconde fois.

Attention cependant, si tout candidat a le droit de redoubler, la réinscription n'est pas automatique. Aussi, pour redoubler dans le même lycée, il faut généralement adresser votre demande à votre proviseur, sous forme écrite. Dans la lettre, vous préciserez si vous souhaitez rester dans la même filière ou non.

Si au contraire vous désirez changer d'établissement, ne perdez pas de temps ! Vous devez envoyer une lettre à votre rectorat qui prendra en compte vos résultats, vos options, la filière demandée, votre lieu d'habitation, et bien sûr, le nombre de places disponibles.

Si la réponse ne vous convient pas, vous pouvez alors vous orienter vers le privé.

Enfin, si poursuivre dans cette voie n'est pas votre choix, sachez qu'il existe de nombreuses alternatives au baccalauréat.

Est-ce possible de faire des études sans le Bac ?

Oui, il est possible de faire de nombreuses études sans le Bac.

Tout d'abord, la capacité en droit ("capa") est une formation qui vous permettra d’acquérir des bases juridiques, en deux ans. Après validation, vous pourrez rejoindre l'université, ou d'autres formations.

Existe aussi le CAP, le Certificat d'Aptitude Professionnelle qui permet de s'insérer dans la vie active, à travers 200 formations différentes.

Pour les plus âgés, le DAEU (Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires) vous offrira la possibilité d'entrer à l'université mais sous de nombreuses conditions.

Enfin, il existe de multiples formations spécialisées –majoritairement dans le privé –dont l'obtention du baccalauréat n'est pas la condition sine qua none pour être admis. De plus, le BEES comme le BTS vous permettent d'intégrer certains domaines d'activité sans avoir obtenu votre diplôme.

Et trouver un travail sans le Bac ?

Sachez qu'il existe de nombreux secteurs qui ne nécessitent pas de diplôme pour être exercé, comme l'hôtellerie, la restauration, l'aide à domicile, la sécurité, le transport et bien d'autres

Sources : L'Etudiant ; Studyrama ; Education.gouv