Écoles, transports... tour d'horizon des perturbations de ce mardi

Article mis à jour le 

Quid des principales perturbations relatives aux grèves de ce mardi 26 janvier ?
Quid des principales perturbations relatives aux grèves de ce mardi 26 janvier ?

Les fonctionnaires, les chauffeurs de taxi, les enseignants et les contrôleurs aériens appellent à la grève ce mardi. Voici de quoi anticiper les manifestations prévues pour optimiser votre journée.

 

Les taxis en grève

Les chauffeurs de taxi appellent à la grève à Paris pour signifier leur mécontentement face à la concurrence des VTC. Onze associations et syndicats de taxis incitent leurs membres à descendre dans la rue. Les manifestations sont prévues à Bercy, Orly, Roissy et porte Maillot. Des manifestations similaires sont aussi prévues dans les grandes villes telles que Nantes, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Lyon, Lille, Grenoble…

 

Les écoles fermées

Les enseignants des écoles primaires appellent à la grève pour revendiquer une revalorisation salariale. D’après le SNUipp, un tiers des enseignants des écoles élémentaires et maternelles seront en grève. À Paris, 35 écoles prévoient de fermer leurs portes pour cette journée. Dans les établissements ouverts, 45% des enseignants se joindront à la manifestation. Cinquante écoles seront également fermées à Toulouse. Dans les Pyrénées Atlantiques, 40% des enseignants suivront le mouvement contre 30% en Loire Atlantique. Une intersyndicale réunissant 14 syndicats appelle les profs à manifester contre la réforme du collège. Le cortège des enseignants partira de Port-Royal à 13h30 et rejoindra celui des fonctionnaires qui partira de Montparnasse à 14h.

 

Les services publics au ralenti

La CGT, FO et Solidaires appellent les fonctionnaires à descendre dans la rue pour protester contre le gel du point d’indice depuis 2010. Les agents des finances publiques ont prévu de se joindre aux manifestations. Des perturbations sont donc à prévoir dans les centres des impôts. Les professionnels du secteur hospitalier feront de même, mais les services des urgences seront maintenus.

 

Les avions cloués au sol

Le SNCTA et l’Usac-CGT, les deux principaux syndicats des contrôleurs aériens, ont prévu des manifestations pour revendiquer une revalorisation salariale. Norbert Bolis, secrétaire national de l’Usac-CGT, a estimé que des vols au départ de la capitale et d’autres grandes villes de provinces seront annulés.

 

Sources : 20minutes, lexpress