Vers un écoquartier de 3,4 hectares en plein centre de Paris ?

Article mis à jour le 

Exemple d'écoquartier que souhaiterait mettre en place la mairie de Paris prochainement au niveau de Montparnasse-Raspail - copyright Semapa
Exemple d'écoquartier que souhaiterait mettre en place la mairie de Paris prochainement au niveau de Montparnasse-Raspail - copyright Semapa

Le site de l’ancien hôpital de Saint-Vincent-de-Paul, au carrefour des 5e, 6e et 14e arrondissements, va prochainement faire place à un écoquartier innovant. Un projet alliant mixité sociale et espace verts. Reste toutefois à contourner quelques écueils avant d’y parvenir.

À l’heure actuelle, le quartier Montparnasse-Raspail est en mutation : il est jalonné par un vide-grenier, un bar éphémère ou encore un espace où il est possible de se promener à loisir. Mais prochainement, de nouveaux changements vont s’y opérer. L’Établissement Public Foncier d’Île-de-France a fait dernièrement l’acquisition d’une partie des 3 hectares où se situe l’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul.

Objectif : transformer intégralement l’espace pour mettre en place à terme un écoquartier basé sur le logement, la mixité sociale et l’ouverture à la Ville. Un environnement qui serait coproduit avec les habitants. Le communiqué de la mairie de Paris souligne que l’idée est de penser les espaces publics et les espaces libres comme des espaces plantés ou végétalisés reliés entre eux via des grands espaces verts mitoyens (sur les toits, le sol ou encore les façades). L’autre dimension du projet serait aussi la valorisation du patrimoine, en sauvegardant entre autres les bâtiments remarquables.

Reste que ce souhait de la mairie de Paris et du 14e arrondissement n’est  pas adoubé par chacun : les riverains, entre autres, font montre d’une certaine inquiétude.  Tandis que les membres de l’association pour le quartier Saint-Vincent-de-Paul ont le sentiment de ne pas avoir leur mot à dire dans ce vaste projet de réhabilitation. Afin de faciliter la transformation du quartier, les prochaines étapes consisteront donc en une réunion d’information mais également en des ateliers thématiques incluant toutes les personnes concernées.

 

Sources : businessimmo, lefigaro