Écouter de la musique ou faire l'amour ?

Article mis à jour le 

Quand la musique concurrence notre sexualité
Quand la musique concurrence notre sexualité

Pour fêter la compatibilité du service de musique en ligne Apple Music avec les enceintes de chez Sono, ce dernier a publié une étude. Réalisée dans 8 pays différents et concernant près de 30 000 personnes, dont 4 007 Français, elle révèle nos petites habitudes de mélomanes.

La musique prend de plus en plus de place dans notre quotidien, quitte à concurrencer notre sexualité. Telle est l’une des conclusions de l’étude commandée par la marque Sono.

Que viva la música !

D’après les données récoltées par Sono sur 8 pays sondés, les Français sont ceux qui apprécient le plus la musique, surtout en famille. Selon les résultats obtenus, 29 % du temps des foyers français est consacré à l’écoute de la musique en famille. Cependant, les Français ne sont pas aussi nombreux à qualifier la musique de "très importante", contrairement aux Allemands ou aux Américains.

Ce sont les jeunes de 18 à 29 ans qui s’intéressent le plus à la musique, avec un taux de 64 % contre 54% de sujets âgés de 30 à 49 ans. 51 % des personnes âgées de 50 à 59 ans l’écoutent, et 37 % celles de plus de 60 ans. L’étude de Sono a également révélé que 55 % des femmes apprécient la musique, contre une proportion de 52 % chez les hommes. Conclusion : la musique est un excellent moyen pour se rapprocher et passer du temps ensemble.

D'autre passe-temps lésés par la musique ?

Si la musique permet aux gens de passer plus de temps ensemble, qu’en est-il des autres loisirs ? Toujours d’après ces recherches, de nombreux Français préfèrent rester scotchés à leurs écouteurs plutôt que de faire autre chose. Les chiffres ont également mis en évidence que près de 71 % d’hommes et 55 % de femmes préfèrent écouter de la musique plutôt que de faire l’amour. Ce résultat pourrait en effrayer plus d’un ! Toutefois, à la question “à quoi renonceriez-vous en dernier ?”, 39 % des Français ont placé le sexe avant la musique. Ainsi, si la musique est importante pour un grand nombre de personnes, le sexe la surclasse pour beaucoup.

 

Sources : ouest-France, 20minutes