L’effet contagieux du bâillement expliqué par la science

Article mis à jour le 

Le bâillement expliqué par la science...
Le bâillement expliqué par la science...

Pourquoi ne peut-on s’empêcher de bâiller après avoir vu une autre personne le faire ? La science nous explique tout sur le processus de contagion du bâillement.

L’"échokinésie", tel est le terme scientifique employé pour désigner cette envie irrésistible de bâiller lorsque l’on voit une tierce personne le faire. Cette action est en effet indépendante de notre volonté et tout à fait spontanée. Si des raisons philosophiques ont été avancées pour expliquer ce fait, les chercheurs ont quant à eux trouvé des causes neurologiques.

Tout est dans la tête !

Pour ceux qui ne le sauraient pas, le bâillement est le produit de la contraction et de l’étirement généralisés des muscles respiratoires du visage et du cou. Durant le court laps de temps où la respiration se bloque durant le bâillement, tous les muscles du corps se détendent, donnant une sensation d’étirement.

D’après les scientifiques, notre envie de bâiller après avoir vu quelqu’un le faire serait due aux neurones miroirs. Ces derniers sont à l’origine de l’empathie, le besoin d’agir comme les autres ou de ressentir les choses à leur place. Ils provoquent également un apprentissage “par imitation”. Résultat : les neurones miroirs nous poussent souvent à agir comme les autres, sans raison apparente. Des analyses par IRM ont permis de corroborer cette hypothèse.

Grâce à la science, la contagion du bâillement serait expliquée. Dans ce cas, pourquoi certains restent-ils insensibles à ce phénomène ? Les scientifiques ont également une réponse à cette question. D’après leurs études, plus une personne est concentrée sur une tâche précise, moins elle sera affectée par l’empathie générale qui l’entoure. De ce fait, elle ne bâillera pas, même si les autres le font.

 

Sources : science et avenir, franceinfo

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : loisirs