Egypte ancienne : qui occupe la tombe KV55 ?

Article mis à jour le 

Egypte : un nouveau mystère bientôt résolu
Egypte : un nouveau mystère bientôt résolu

L’identité de l’occupant de la tombe KV55 dans la Vallée des rois sera bientôt révélée grâce aux nouvelles recherches financées par l’American Research Center ou ARCE d’une valeur de 28 500 dollars. Cette tombe est supposée être le lieu de repos d’Amenhotep IV, plus connu sous le nom d’Akhenaton, pharaon de la XVIIIe dynastie.

Découvert en 1907 par Theodore M. Davis et Edward Russel Ayrton, ce tombeau supposé abriter le père de Toutankhamon contenait divers objets parmi lesquels des vases canopes et un cercueil en bois doré. De nouvelles études demandées par le ministère des Antiquités égyptiennes et le Musée du Caire porteront sur 500 feuilles d’or.

Une tombe profanée

L’identification de l’occupant de la tombe KV55 n’a jamais été confirmée en raison de la profanation de la sépulture après son inhumation. Le visage en or du cercueil a en effet été mutilé pour défigurer à jamais son occupant. La momie retrouvée à l’intérieur de ce cercueil était également en très mauvais état. D’après Marc Gabolde de l’Université Paul Valéry-Montpellier III, les égyptologues pensaient qu’il s’agissait du roi Smenkhkarê, mais l’étude récente des inscriptions sur les vases canopes tend à désigner le pharaon Akhenaton comme dernier occupant de ce cercueil.

Les feuilles d’or

Les feuilles d’or qui seront analysées ont été découvertes avec des restes humains dans une caisse en bois. Une première enquête menée en 2015 a permis d’établir le lien entre le sarcophage trouvé dans la tombe KV55, exposé au musée, et les feuilles d’or. Ces dernières seront complétées par d’autres feuilles d’or remises par Théodore Davis au Metropolitan Museum of Art de New York pour reconstituer une grande partie du décor intérieur et extérieur du cercueil. Cette nouvelle étude permettra de dater ces dorures et de déchiffrer les inscriptions sur le cercueil.

Des tests ADN désignant Akhenaton

En 2010, des tests sur un échantillon d’ADN prélevé sur la momie retrouvée dans le cercueil avaient permis d’établir qu’il s’agissait d’un mâle ayant pour parents Amenhotep III et la reine Tiyi. Le lien de parenté avec Toutankhamon avait également été clairement établi. Même si peu de doutes subsistent sur l’identité de la momie, cette nouvelle étude lèvera définitivement le voile sur cette énigme vieille de 110 ans.

 

Sources: sciencesetavenir, sputniknews

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : loisirs divers