Embauche : les jeunes diplômés ont envoyé 29 CV en moyenne en 2014

Article mis à jour le 

Les jeunes diplômés ont envoyé pas moins de 29 CV et lettres de motivation en 2014 pour décrocher un emploi, d’après un baromètre Opinionway réalisé par le cabinet Deloitte. C’est deux de plus qu’en 2013.

Un baromètre Opinionway réalisé par le cabinet Deloitte et publié le 27 janvier souligne que les jeunes diplômés ont en moyenne envoyé 29 CV et lettres de motivation pour obtenir un poste en 2014. Soit deux de plus qu’un an auparavant. Toutefois, cette enquête touchant les jeunes de niveau Bac à Bac+5 depuis trois ans et plus révèle que la plupart (60 %) ont réussi à se faire embaucher. Bonne nouvelle : c’est 9 points de plus qu’il y a un an.

À noter néanmoins que le nombre de CV et lettres de motivation transmis en moyenne par les jeunes diplômés de la région parisienne atteignait 38 en 2014. Pire : un certain nombre racontent avoir été contraints d’en faire parvenir plus d’une cinquantaine avant de décrocher le précieux sésame.

Près de 100 jours pour trouver un emploi

À en croire les résultats de l’enquête, les jeunes diplômés sont dans l’ensemble près de la moitié à manifester de la confiance pour leurs employeurs (contre 43 % en 2013), et jusqu’à 59 % pour ceux en poste dans une entreprise. Comme les années passées, ces derniers ont passé 11 semaines à chercher un travail. Mais s’ils n’y consacrent pas davantage de temps, ceux en CDD sont plus nombreux qu’en 2013 (31 %, soit 8 points de plus), de même que ceux à temps partiel (18 %, soit 6 points de plus).

Reste que les jeunes diplômés cherchant toujours du travail font preuve de davantage d’optimisme (51 %, soit 7 points de plus) vis-à-vis de leurs perspectives de réussite. Il n’empêche : 54 % soulignent avoir des difficultés à dénicher des annonces en rapport avec leur profil, tandis que 52 % pointent le manque de réponse des recruteurs, et 44 % l’absence de réseau. 1 000 jeunes titulaires d’un diplôme de niveau Bac à Bac+5 ont été interrogés pour mener à bien cette étude.

Sources : huffpost, lefigaro