Une épidémie de gastro-entérite attendue début janvier

Article mis à jour le 

D'après les autorités sanitaires et le réseau de surveillance Sentinelles, les cas de gastro-entérites sont en très nette augmentation et le seuil épidémique devrait être franchi d'ici quelques jours.

À peine entamé, l'hiver apporte déjà avec lui son lot de virus en tous genres dans l'Hexagone. Même si les cas de grippes sont encore très limités pour le moment, la gastro-entérite gagne quant à elle du terrain un peu partout en France. Résultat : les autorités sanitaires, en particulier le réseau Sentinelles chargé de recueillir les données des médecins généralistes de France, évaluent le taux d'incidence à 224 cas pour 100 000 habitants. Tant et si bien que le seuil épidémique, fixé à 271 cas pour 100 000 habitants, devrait être franchi début janvier

De fait, le réseau Sentinelles souligne une activité forte pour les diarrhées aigües. À l'heure actuelle, les régions les plus concernées par le phénomène sont la Provence-Alpes-Côte-d'Azur (425 cas pour 100 000 habitants), le Nord-Pas-de-Calais (403 cas pour 100 000) et le Limousin (384).

Se laver les mains régulièrement pour ralentir la propagation

Si vous êtes d'ores et déjà touché par le virus, n'oubliez pas de vous hydrater régulièrement, pour la simple et bonne raison que l'on perd une quantité importante d'eau au cours d'une gastro-entérite. À noter en outre que l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) conseille de surveiller la température des plus jeunes, leurs selles et leurs éventuels vomissements. De même, l'Institut recommande de veiller à ce que la réhydratation soit suffisante et à ce que les aliments consommés soient adaptés.

Rappelons que la meilleure solution pour éviter de faire partie des 2 millions de Français touchés par la gastro-entérite est de se laver les mains le plus souvent possible. Il s'agit d'ailleurs de l'astuce la plus efficace pour ne pas subir les infections de l'hiver : d'après l'Inpes, 80 % des microbes se transmettent en effet par les mains.

Sources : Sentinelles, Inpes