L'épidémie de gastro-entérite fait rage et ne cesse de progresser

Article mis à jour le 

La gastro-entérite reste en activité épidémique pour la troisième semaine consécutive, avec pas moins de 420 cas relevés pour 100 000 habitants entre le 7 et le 13 janvier, d'après le bulletin officiel du réseau Sentinelles-Inserm publié le 16  janvier. Et le nombre de malades ne cesse de progresser.

L'épidémie de gastro-entérite a frappé plus de 720 000 personnes en l'espace de trois semaines en France métropolitaine, comme l'a fait savoir le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm. Au cours de cette période, pas moins de 723 500 patients auraient ainsi consulté un médecin généraliste. Du 7 au 13 janvier, 268 500 nouveaux cas de diarrhée aigüe ont par ailleurs été enregistré.

Pour l'heure, les régions les plus touchées sont le Languedoc-Roussillon (956 cas pour 100 000 habitants), la Bretagne (597 cas), l'Alsace (537 cas), le Limousin (436), la Haute-Normandie (434), la Lorraine (422) et l'Aquitaine (411). L'âge des personnes contaminées va de 1 mois à 98 ans, et l'âge médian est de 26 ans. Selon les spécialistes du réseau Sentinelles, le niveau épidémique atteint pourrait cesser d'augmenter et se stabiliser. À noter que le meilleur moyen de lutter contre la gastro-entérite est de se laver régulièrement les mains.

Toujours selon le réseau, la varicelle s'est pour sa part étendue au cours de la semaine dernière. Onze régions ont notamment été fortement touchées. C'est le cas de la Picardie (98 cas pour 100 000 habitants), du Nord-Pas-de-Calais (76), de la Provence-Alpes-Côte-D'azur (54), de la Corse (53), de la Lorraine (48), du Limousin (45), du Centre (37), du Rhône-Alpes (35), de la Bretagne (26), de la Champagne-Ardenne (23) et de l'Ile-de-France (20).

Sources : Sentinelles-Inserm, SantéMédecin.net