L'épidémie de grippe progresse et ne devrait pas ralentir cette semaine

Article mis à jour le 

Bien qu'elle ne présente pas de "gravité particulière" d'après l'Institut de veille sanitaire (InVs), la grippe continue de se répandre dans l'Hexagone. Depuis le mois de novembre, 15 décès ont été relevés, touchant des personnes âgées de 3 à 84 ans.

Dans un communiqué publié mercredi, l'Institut de veille sanitaire (InVs) a fait savoir que 129 cas graves dont 15 décès avaient été signalés depuis le 1er novembre, début de la surveillance de l'épidémie. Contaminés par des virus de type A, les 129 cas graves admis en réanimation étaient pour la plupart des adultes. Parmi eux, seulement huit personnes avaient été vaccinées. En outre, sur les 15 personnes décédées – âgées de 3 à 84 ans –, 11 comportaient déjà à la base un facteur de risque et 13 ont été touchées par un virus de type A. À noter que l'InVs a bien précisé que l'épidémie ne présentait pour l'instant pas de "gravité particulière", le taux de décès étant même moindre que les saisons passées.

Une épidémie en progression

Comme le souligne le réseau Groupes régionaux d'observation de la grippe (Grog), la grippe a engendré la semaine passée 560 000 consultations chez les médecins généralistes et pédiatres, soit 20 000 recours de plus qu'une semaine auparavant. Toujours d'après le réseau, la recrudescence des consultations relatives à une infection respiratoire aigüe ou grippe s'applique surtout aux plus jeunes. Selon les estimations du réseau Sentinelles-Inserm, qui s'appuie uniquement sur les cas de grippe avec présence soudaine d'une fièvre excédant 39 degrés, de signes respiratoires et de courbatures, et constatés par un médecin généraliste, les syndromes grippaux devraient continuer de se répandre cette semaine. Par ailleurs, pas moins de 841 600 personnes auraient fait appel à un médecin généraliste durant les 5 semaines d'épidémie. Pour mieux connaître les astuces permettant d'éviter la transmission de la grippe, consultez notre fiche.

Sur le podium : Rhône-Alpes, Nord-Pas-de-Calais et Limousin

Le réseau Sentinelles a indiqué que les régions les plus atteintes par la grippe la semaine passée étaient le Rhône-Alpes, avec 666 cas pour 100 000 habitants, le Nord-Pas-de-Calais (660), le Limousin (592), l'Auvergne (450), la Provence-Côte d'Azur (427), la Champagne-Ardenne (418), Alsace (413) et Centre (312).

Épidémies de gastro et de bronchiolite sur le déclin

Pour le réseau Sentinelles, la décrue épidémique de la gastroentérite vient de débuter. Depuis le début de l'épidémie il y a 4 semaines, 902 000 personnes ont consulté un médecin. De son côté, le virus de bronchiolite continue sa chute dans l'Hexagone, après un pic en décembre, d'après le réseau Grog.

Sources : InVs, Réseau Grog, Réseau Sentinelles-Inserm, Lci, RMC