Etude : l'anorexie serait une addiction

Article mis à jour le 

L'anorexie fonctionnerait comme une addiction
L'anorexie fonctionnerait comme une addiction

L’anorexie mentale a toujours été associée à la peur de grossir. Pourtant, une étude parue le 6 juin dernier dans Translation Psychiatry attribue cette maladie à une addiction à la perte de poids.

Les recherches conduites par le Pr Gorwood, chef de service de la Clinique des Maladies Mentales et de l'Encéphale du centre hospitalier Sainte-Anne, ont démontré que les anorexiques éprouvent du plaisir en perdant du poids. Cette étude a été menée conjointement avec l’Inserm et l’Université Paris-Descartes.

L’étude comparative

Pour confirmer leur hypothèse, le Pr Gorwood et son équipe ont réalisé des tests sur des personnes anorexiques et des sujets sains afin de mesurer leur réaction en présence d’images de personnes en situation de maigreur, normales ou en surpoids. Le premier groupe étudié réunissait 70 patients de la CMME et le deuxième groupe était constitué de 20 personnes bien portantes. Les chercheurs ont mesuré le taux de sudation des sujets grâce au test de conductance cutanée. Les scientifiques ont alors constaté que les images de personnes en surpoids ou normales n’ont déclenché aucune réaction chez les sujets des deux groupes. En revanche, les images de personnes en situation de maigreur ont déclenché des émotions positives chez les patients de la clinique.

Vers un nouveau traitement

Même si la portée de cette étude est limitée en raison du nombre restreint des patients testés, les résultats permettent d’orienter les traitements sur les circuits de récompense plutôt que sur la phobie de grossir. Les chercheurs suggèrent également le recours à la thérapie en pleine conscience et à la remédiation cognitive pour traiter l’anorexie mentale. D’après le Pr Gorwood, la présence d’un gène particulier chez les patients favorise l’addiction à la perte de poids. Ce sujet mérite donc des approfondissements.

 

Sources: francetvinfo, 20 minutes