Euthanasie : les Français favorables à la "sédation profonde et continue"

Article mis à jour le 

Un lit d'hôpital - copyright iStock
Un lit d'hôpital - copyright iStock

Pas moins de 96 % des Français se diraient favorables à la "sédation profonde et continue", d’après un sondage BVA-Orange-i>Télé rendu public dimanche. La fin de vie assistée est encadrée par le projet de loi sur la fin de vie, qui doit être adopté mardi par l’Assemblée.

Selon un sondage BVA-Orange-i>Télé dévoilé dimanche, les Français seraient une large majorité (96 %) à approuver la "sédation profonde et continue", prévue par le projet de loi sur la fin de vie. À la condition toutefois que le patient le décide. Car dans le cas de figure où la prise de décision incombe à l’équipe médicale et que le patient n’est pas en mesure de formuler sa volonté, le taux d’accord tombe à 82 %.

D’autre part, huit français sur dix considèrent que l’autorisation de l’euthanasie serait une bonne chose, tandis que 19 % s’y opposent et 1 % ne donnent pas leur avis. Côté politique, 84 % des sympathisants de la gauche souhaitent le vote d’une loi autorisant l’euthanasie, et 76 % parmi les sympathisants de la droite. Par ailleurs, 88 % des Français estiment que l’euthanasie clandestine serait une bonne chose. C’est pourquoi ils sont favorables à ce que des euthanasies soient effectuées, en dépit de la loi, quand des personnes touchées par une maladie incurable en phase terminale le demandent.

À noter que le sondage a été mené selon la méthode des quotas via un échantillon de 976 personnes interrogées par Internet du 12 au 13 mars.


Sources : rtl, lepoint