Exit les amphis, l'université française lance ses cours en ligne

Article mis à jour le 

La ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, Geneviève Fioraso, a présenté mercredi en Conseil des ministres son plan de développement en faveur du numérique dans l'enseignement supérieur. L'occasion d'évoquer le lancement de l'"Université numérique" et la mise en place d'une plate-forme proposant des cours vidéo mis en ligne sur internet.

C'est une petite révolution que va opérer l'université française d'ici quelques jours. Courant octobre, les universités vont rendre accessibles une vingtaine de Mooc ("Massive open online course"), des cours en ligne ouverts à tous (moyennant frais d'inscription) sur internet. Si le phénomène était déjà largement répandu aux États-Unis, c'est une première pour les universités françaises.

À compter de cet automne, une vingtaine de cours vont être lancés dans une dizaine d'universités. En janvier, ces derniers seront disponibles via une plateforme spécifique, qui accueillera fin 2014 plus de cinquante cours. Avec ce dispositif, les étudiants auront la possibilité de visionner un cours filmé depuis chez eux et ils échangeront des mails avec les professeurs. Un changement pédagogique cependant pas au goût de certains enseignants et syndicats, qui s'inquiètent des nouvelles conditions de travail et d'enseignement que ce changement implique.

À noter que cette nouvelle plate-forme offrira la possibilité aux étrangers de suivre des cours en France, de même qu'aux salariés. Toutefois, il faudra pour y accéder s'acquitter des frais d'inscription.

Sources : France-universite-numerique, service-public